The Last Witch : le court-métrage réalisé par les anciens de l’association Pôletech

The last witch court metrage  - The Last Witch : le court-métrage réalisé par les anciens de l'association Pôletech

Claire, promo 2017 et actuellement employée dans la branche Intelligence Artificielle d’IBM, a réuni ses anciens camarades de Pôletech, la plus ancienne association du Pôle Léonard de Vinci, pour réaliser une série de courts-métrages fantastiques.  

Diplômée de l’axe Communication Digitale et E-Business, Claire Varlet a su mettre en commun toutes les compétences acquises à l’IIM pour réaliser sa passion. 

L’accomplissement d’un groupe de passionnés 

Spécialisée dans la communication numérique, Pôletech assure la couverture des activités associatives des trois écoles du Pôle (EMLV, IIM et ESILV) en prenant des vidéos et des photos.

Comme toute association du Pôle, Pôletech donne l’occasion aux étudiants de se réunir autour d’une passion commune et de se faire des contacts qui enrichiront leur futur réseau professionnel. 

« J’ai fini par présider l’association en 2016 », raconte Claire. « Je devais assumer beaucoup de responsabilités, ce qui m’a apporté une grande expérience en gestion de projets. »

Bien que diplômée, Claire a gardé contact avec ses anciens amis de Pôletech. C’est ainsi qu’elle les a invités à se lancer dans l’aventure The Last Witch.

Qui fait partie du projet ?

Claire s’est chargée de la réalisation, de la production et du scénario.

Elle a confié le poste de First Assistant à Mathilde Debeuf, diplômée de l’Axe Communication Digitale & E-business, la caméra à Oumar Kakou et Rodolphe Peruzza diplômés du même Axe, et le Location Managment à Florent Châtaigner, diplômé de l’Axe Développement Web.

Claire avait déjà travaillé avec les membres de son équipe lors de Bourse aux Projets. Elle savait donc comment les manager et elle a pu assumer son rôle de réalisatrice plus facilement. 

Soft skills, stages et compétences : les apports de l’IIM 

The last witch court metrage IIM  - The Last Witch : le court-métrage réalisé par les anciens de l'association Pôletech

La chasse aux sorcières est lancée !

L’une des plus grandes forces de l’IIM réside dans sa transversalité. Grâce à l’hybridation des compétences, Claire s’est formée à tous les domaines du digital. 

Ainsi, elle a pu gérer plusieurs étapes de son court-métrage : le montage, la photographie, mais aussi le storyboard.  

« Je ne m’y connais pas du tout en dessin. En revanche, à l’IIM, j’ai été formée à la suite Adobe. J’ai donc fait mon storyboard à partir de photomontages. » 

Les cours enseignés comme celui de Chef de Projets l’ont aussi mise sur la voie.  

D’autre part, les soft skills acquises à l’IIM comme le leadership ou la créativité l’ont beaucoup aidée à mener correctement son court-métrage. Quant à l’expérience professionnelle obtenue avec les stages, elle représente un véritable atout lors de l’élaboration de projets personnels. 

« J’ai effectué plusieurs stages, dont un dans l’événementiel à Londres. J’ai appris à gérer et organiser un projet. J’ai ainsi appliqué cette expérience à The Last Witch qui a bénéficié d’une excellente logistique. » 

Grâce à cette préparation, Claire a évité tous les imprévus de tournage… à part la météo plutôt pluvieuse ! 

Comment réaliser un court-métrage ?

The last witch claire varlet - The Last Witch : le court-métrage réalisé par les anciens de l'association Pôletech

Moteurs… Action !

En tant que passionnée de photographie, Claire voulait que son court-métrage laisse parler les images. C’est pour cette raison qu’elle a opté pour un film muet, dont l’histoire est uniquement contée visuellement. Le court-métrage a nécessité beaucoup de shootings photo. 

« Avec The Last Witch, j’ai mêlé mes deux passions : la photographie et la vidéo. » 

The Last Witch peut être interprété de différentes manières, comme le souhaitait Claire. 

« Certaines personnes ont compris le film de façon plutôt terre-à-terre, d’autres y ont vu un message féministe, d’autres encore une lutte entre le bien et le mal. C’est très intéressant ! » 

Claire est attachée à la pop-culture, au fantastique et aux univers fictifs. Elle a tout naturellement souhaité raconter une histoire qui se passe hors de notre réalité. 

« Il fallait choisir un lieu féérique pour le tournage. Nous avons tout tourné en deux jours près de chez ma grand-mère, chez laquelle je me rends deux fois par an, ce qui m’a donné l’occasion de faire du repérage en amont. » 

To be continued… 

the last witch court metrage claire varlet - The Last Witch : le court-métrage réalisé par les anciens de l'association Pôletech

A travers la brume…

No spoils, mais Claire prévoit deux suites à The Last Witch, qu’elle tease à la fin du court-métrage. Elle se fixe l’objectif de réunir la même team. 

Si Claire a déjà quelques projets pour la suite, la réalisation reste pour le moment un hobby.

La première suite de The Last Witch sera disponible bientôt sur la chaîne YouTube de Claire. 

Intéressé(e) par les métiers du digital ? Retrouvez tous les axes métiers sur le site de l’IIM, grande école du digital.