Comment atteindre la Génération Z dans sa stratégie social media ?

strategie social media generation z iim - Comment atteindre la Génération Z dans sa stratégie social media ?

Nés alors que le digital était déjà bien présent dans la vie quotidienne, les membres de la Génération Z ont aujourd’hui entre 10 et 23 ans et, comme toute génération, se définissent par des critères spécifiques.

Très présents sur les réseaux sociaux et, pour les plus âgés, prêts à se lancer dans la vie active, les membres de la Génération Z constituent une démographie non négligeable auprès des experts en communication digitale et des jeunes entrepreneurs.

Qu’est-ce que la Génération Z ?

On définit les membres de la Génération Z comme étant nés un peu avant l’an 2000, jusqu’au début des années 2010. A la différence de la génération des Millenials qui la précède, la Génération Z a toujours connu le digital, et a grandi à une époque post-9/11, assombrie par la menace terroriste. C’est aussi une génération très préoccupée par la crise économique et environnementale ainsi que par les inégalités sociales ou raciales.

Les membres de la Génération Z ont souvent une vision pessimiste du quotidien et de l’avenir. Ils portent un regard extrêmement critique et remettent en question les principes établis. Ce pessimisme peut se traduire par du cynisme et un intérêt pour l’humour absurde, ironique et décalé.

La Génération Z est aussi une génération qui ne regarde que très peu la télévision, préférant se divertir et s’informer via les réseaux sociaux. Elle est donc ouverte d’esprit, curieuse, et manifeste un certain rejet pour les choses « qui ont toujours été comme ça ». Elle est avide de changement et de liberté, et beaucoup de membres de la Génération Z s’intéressent à l’entrepreneuriat. A l’image des réseaux sociaux, la Génération Z est parfois imprévisible et change rapidement de centre d’intérêt. Elle représente donc un vrai challenge pour la stratégie de communication.

Stratégie social media : Objectif Génération Z

Pour atteindre la Génération Z, il faut surtout chercher à établir avec elle une relation de confiance. La Génération Z est très sensible à la transparence des marques, et ne manifestera pas son soutient à une entreprise sans aucune valeur environnementale ou sociale. La Génération Z aime aussi avoir son rôle à jouer : chercher donc une stratégie qui leur donne une certaine liberté d’interaction.

La Génération Z est ultra connectée. La communication passera donc à 99% par les réseaux sociaux, en lui laissant la liberté de s’exprimer et de réagir aux publications, voire de les détourner, et en répondant à ses commentaires. La Génération Z est particulièrement présente sur Instagram et TikTok. Inutile de chercher à l’atteindre sur Facebook !

Pour mettre en avant la transparence de la marque, il ne faut pas hésiter à personnaliser ses contenus et avoir recours au storytelling, sans oublier de rester sincère. Il est important pour la Génération Z de se sentir inclue, reconnue et comprise. Publier des information exclusives et uniques et faire ressortir le côté humain de l’entreprise permet de créer un vrai lien de confiance. Pourquoi ne pas publier des interviews d’employés, ou des vidéos type « behind the scenes » par exemple ?

Les erreurs à ne pas commettre lorsque l’on s’adresse à la Génération Z

Tout d’abord, toute stratégie social media qui vise les membres de la Génération Z doit être sincère. Les membres de cette génération ont souvent un esprit critique très pointu : tout mensonge finira par se savoir, ce qui déclenchera un bad buzz retentissant.

L’injustice, les inégalités et la discrimination sont des sujets auxquels la Génération Z est très sensible. Il est donc important de faire ressortir l’aspect humain dans les contenus publiés, et d’être le plus inclusif possible, au risque de se faire « canceled ».

S’il y a besoin de faire appel à un influenceur, il est important de bien se renseigner sur cette personne et sur ses valeurs pour ne pas affilier la marque à une personne « problématique ». De même pour un placement de produit ou une publicité.

Il ne faut pas non plus chercher à contrôler les interactions de la Génération Z avec les publications. Il vaut mieux par exemple répondre avec intelligence, réflexion et humour à un commentaire qui remet en cause le contenu publié, plutôt que de l’éviter ou pire, de l’effacer.

Enfin, il est primordial de réellement étudier la manière dont cette génération consomme et produit des contenus sur les réseaux sociaux, sans jugement de valeur, pour pouvoir utiliser ces codes dans les contenus de communication. Quels émojis sont utilisés par la Génération Z, et quels émojis sont au contraire perçus comme ringards ? Quelles expressions ou gestuelles sont à bannir ? Quel challenge est trendy ? Tant de question qu’un expert en communication digitale doit se poser. Pour y répondre, une seule méthode : s’intéresser sincèrement à la Génération Z.

Intéressé(e)s par la communication digitale ? Retrouvez tous les programmes sur le site de l’IIM, Grande École du Digital.