5 soft skills indispensables pour les développeurs web

soft skills developpement web iim - 5 soft skills indispensables pour les développeurs web

Les soft skills, ou compétences personnelles, sont devenues tout aussi importantes dans un CV que les hard skills (compétences techniques) et permettent même de faire la différence lors du recrutement. Si toutes les soft skills comportent des avantages, certaines d’entre elles peuvent être particulièrement convoitées en fonction des domaines de métiers.

Il est très important de prendre conscience de ses soft skills et de les développer. L’IIM, de part divers travaux transverses et interaxes permettent aux étudiants d’explorer leurs compétences personnelles tout au long de l’année. Zoom sur les soft skills a mettre en avant sur son CV dans le secteur du développement web.

La Patience

Il est très courant, dans le domaine du digital, d’être amené à travailler avec des professionnels d’autres corps de métiers que le développement web (d’où les semaines transverses à l’IIM). Cela signifie que le développeur web devra donc prendre le temps d’expliquer ses démarches en employant des termes moins techniques, compréhensibles par ses autres collègues. Être patient avec les autres est un atout crucial dans le bon fonctionnement d’un travail en équipe.

Il n’est en effet pas donné à tout le monde de comprendre immédiatement des concepts étrangers. Dans ce cas là, le développeur web ne doit pas céder à la frustration, et expliquer calmement le comment du pourquoi à ses collègues, leur montrer pourquoi telle ou telle tâche ne peut pas être effectuée aussi rapidement qu’ils pourraient le penser. Cela facilitera l’avancement futur du projet !

La capacité à résoudre des problèmes

Une soft skill très prisée dans divers corps de métier, le « problem solving » est la capacité à ne pas se laisser démoraliser face à l’adversité et être capable de trouver toutes sortes de solutions. La manière dont un développeur web appréhende les difficultés est un facteur clef dans sa carrière : il faut penser vite, de manière objective, inventive et créative pour régler le problème de manière efficace. Il ne faut pas non plus hésiter à s’appuyer des compétences de ses collègues.

Attention cependant, cette soft skill se retrouvant sur la grande majorité des CV, pour sortir du lot, il est pertinent de présenter un exemple concret de situation durant laquelle le développeur web a pu exposer ses compétences de « problem solving ».

La gestion du temps

Un développeur web, même débordé, doit savoir gérer son temps. Le mieux est de se poser avant le commencement du projet pour sectionner le travail en plusieurs étapes et d’évaluer combien de temps chacun d’entre elle devra prendre. Certaines techniques de gestion du temps peuvent aider, comme la technique Pomodoro qui consiste à alterner entre période de travail et temps de pause fixés au préalable, permettent d’établir une routine de travail.

Même chez quelqu’un de multitâche, il est important de consacrer toute son attention à une tâche particulière. Etablir une liste de choses à faire peut être un bon moyen de se forcer à se concentrer sur une tâche à la fois.

La communication et l’esprit d’équipe

Bine loin de l’idée du développeur web seul face à son ordinateur, celui-ci travaille souvent en équipe. Il doit donc être capable de s’intégrer parfaitement, et de se faire comprendre de ses collègues. Une communication efficace est la clef d’un travail bien fait. Le développeur doit pouvoir s’exprimer clairement et avec conviction pour donner du poids à ses idées. Il doit aussi être capable d’écouter ses collègues et de garder un esprit ouvert concernant les suggestion des autres. Cette écoute passe par l’action de ne pas interrompre ses collègues, et de leur laisser l’opportunité de s’exprimer librement, sans craindre de se voir juger.

L’empathie est aussi une soft skills qui découle de l’esprit d’équipe : il faut apprendre à se mettre à la place des autres, collègues comme clients/utilisateurs, pour comprendre leur cheminement de pensé et valoriser leur point de vue.

L’esprit d’entre-aide

Un soft skill qui découle de l’esprit d’équipe, la capacité à faire preuve d’entre-aide est très demandée dans le milieu du développement web, où les membres d’une même équipe de travail doivent se soutenir les uns et les autres et être prêts à apporter leur expertise à leurs collègues s’ils rencontrent une difficulté. Un développeur web doit donc avoir l’air approchable et amical.

Dans le cas où le développeur web doit rester focaliser sur sa tâche et ne souhaite pas être dérangé pour le moment, la meilleure approche est de mettre ses écouteur et de se déconnecter un temps des conversation avec les autres membres de l’équipe, pour leur faire comprendre de manière subtile et polie que l’on a besoin de se concentrer. Cependant, si quelqu’un vient tout de même demander de l’aide, il faut la lui apporter.

Intéressé(e)s par le développement web ? Retrouvez tous les cursus sur le site de l’IIM, Grande École du Digital.