La fresque de la biodiversité : les étudiants de première année de l’IIM, L’ESILV et l’EMLV unis pour la protection des espèces

fresque biodiversité digital IIM transverse - La fresque de la biodiversité : les étudiants de première année de l'IIM, L'ESILV et l'EMLV unis pour la protection des espèces

Du 25 au 29 novembre, les 1150 étudiants en première année du Pôle Léonard de Vinci ont participé à la Fresque de la Biodiversité : par petits groupes, la promo 2024 de l’IIM, l’EMLV et l’ESILV ont travaillé ensemble pour sensibiliser le grand public au espèces animales et végétales menacées.

La transversalité est au cœur de l’enseignement du Pôle Léonard de Vinci. Ainsi, les étudiants des trois écoles du Pôle, l’IIM (multimédia), l’EMLV (marketing) et l’ESILV (ingénieurs) sont souvent amenés à coopérer, pour apprendre des compétences des uns des autres et vivre une expérience semblable aux conditions du monde du travail.

Le numérique au service de la biodiversité

Charles Sirop, cofondateur de la Fresque de la Biodiversité, a créé ce projet en écho à la Fresque du Climat pour laquelle il était déjà intervenu au Pôle Léonard de Vinci : après le succès de cette dernière, il a constaté que la biodiversité était un sujet tout aussi systémique que le climat, mais encore moins compris du grand public, en particulier des citadins. Il a donc proposé cette nouvelle fresque, dont le thème est « Le numérique au service de la biodiversité ». Les étudiants ont alors réfléchi à intégrer le multimédia à la transmission des informations concernant les espèces en danger.

« L’idée est de sensibiliser les étudiants à la question de la biodiversité, de leur faire prendre conscience que toutes les espèces sont connectées, et de leur faire comprendre qu’avec le bon message, le bon moyen de communication, ce sujet peut s’ouvrir au grand public. » – Charles Sirop.

Les étudiants ont travaillé par petites équipes d’environ 8 personnes constituées des trois écoles du Pôle Léonard de Vinci. Une espèce en danger a été attribuée à chaque équipe, sur laquelle ils devaient se renseigner et travailler. Avant d’entamer leur projet digital, les étudiants devaient élaborer un plan de travail à l’aide de petites images, reliées entre-elles, avec dessins et autres illustrations, à intégrer à l’ensemble de la Fresque de la Biodiversité.  A partir de ce premier travail, les groupes ont commencé à développer leur projet digital : jeux vidéo, application mobile, site web, stratégie de communication, etc.

Faire le plein de soft skills pendant la semaine transverse

fresque biodiversité digital IIM - La fresque de la biodiversité : les étudiants de première année de l'IIM, L'ESILV et l'EMLV unis pour la protection des espèces

La promo 2024 se penche sur la question des espèces en danger pour la Fresque de la Biodiversité.

Le Pôle Léonard de Vinci met l’accent sur l’apprentissage des compétences personnelles, un facteur qui prend une place de plus en plus importante dans le monde du travail. Le Pôle possède son propre département soft skills et transversalité géré par Laure Bertrand, enseignante-chercheuse. Les semaines transverses servent donc à aider les étudiants à développer leurs soft skills, telles que l’esprit d’équipe, la créativité, la communication et l’empathie.

« Je pense qu’au delà des connaissances sur la biodiversité, cette fresque nous apporte vraiment un plus pour travailler en équipe et construire un projet avec une deadline et des ressources mises à notre disposition. Moi j’ai le rôle du leader dans ma team, et je me rend compte que j’aime beaucoup ça : organiser, encadrer…de plus tout, tout le monde est très investi et fait sa part du travail. » Clara, année préparatoire de l’IIM.

« L’idée de regrouper les étudiants de toutes les écoles est à l’image de la biodiversité, on a besoin de tous pour faire quelque chose, » explique Charles Sirop. Pour lui, c’est aussi l’occasion pour les étudiants d’être en situation où ils ont un rôle actif. C’est à eux de réfléchir et de proposer des solutions à partir de leurs recherches et leurs raisonnement. Cela leur apprend l’autonomie et aiguise leur esprit critique.

Intéressé(e)s par le digital ? Retrouvez tous les axes métiers sur le site de l’IIM, Grande École du Digital.