Léa, promo 2021, artiste digitale aux multiples talents et directrice artistique en freelance

lea garioud IIM creation design peinture digitale 1 1 - Léa, promo 2021, artiste digitale aux multiples talents et directrice artistique en freelance

Etudiante en troisième année de l’axe Création & Design, Léa est une touche-à-tout passionnée de dessin, de graphisme digital, de photographie et de vidéo qui illustre sa créativité sous différentes sortes de supports. Depuis quelques années, elle pratique l’art de la peinture digitale.  

Les créations de Léa Garioud reflètent ses émotions et ses expériences de vie. Quand elle partage ses oeuvres sur les réseaux, elle soigne aussi la mise en scène pour réellement immerger ses followers dans son univers. Elle aime pardessus tout représenter des portraits.

Léa se sert de l’expérience acquise grâce à ses œuvres personnelles et à son parcours à l’IIM pour s’épanouir dans sa vie professionnelle, en tant que directrice artistique en freelance et stagiaire chez Digital Village. 

La peinture digitale, un effet cathartique pour Léa 

lea garioud iim peinture - Léa, promo 2021, artiste digitale aux multiples talents et directrice artistique en freelance

Léa aime travailler les expressions du visage.

La photo a été pour moi l’un des premiers moyens de représenter la réalité à ma manière. Je pratique aussi le dessin, et depuis quelques années, la peinture digitale. J’ai commencé cette discipline quand on m’a offert une tablette numérique Wacom. Au début c’était très compliqué, j’avais du mal à dessiner. Et puis un jour on m’a fait essayer Procreate sur iPad Pro et ça a été le coup de foudre. Je pense qu’avoir déjà fait du dessin et de la peinture traditionnelle aide beaucoup mais rien n’empêche de se lancer directement dans le digital. 

Pour l’instant je fais surtout des portraits. C’est très intéressant d’essayer de reproduire une expression humaine dans un dessin. Mon inspiration dépend énormément de mon mental, on peut dire que ce sont donc mes émotions que je représente. Je pense que c’est une bonne chose.

J’ai vécu un événement très dur dans ma vie en tout début d’année et j’ai eu besoin plus que jamais d’extérioriser mais aussi de me focaliser sur autre chose. Alors comme je l’ai toujours fait, je me suis mise à dessiner dès que j’en avais l’occasion, pendant ma pause midi, dans le métro, chez moi le soir, enfin dès que j’avais un peu de temps libre. C’est là où j’ai vraiment commencé à développer cette série de peintures digitales. 

Quand je partage mes peintures dans mes stories Instagram, j’aime bien mettre une musique. Ça me permet vraiment de créer une ambiance autour du dessin. Je voulais que mes peintures puissent parler à tout le monde et qu’elles laissent une certaine liberté d’interprétation. 

Depuis peu j’ajoute aux portraits un petit trait rouge en haut de la joue. Je cherchais à représenter le lien que j’ai avec mes créations, et à manifester le fait qu’elles sont le reflet de mes expériences, alors je leur ai fait la même cicatrice que moi. A la base c’était surtout pour mes projets personnels, mais j’essaye de plus en plus de l’intégrer dans mes projets professionnels pour voir où ça pourrait me mener. 

lea garioud IIM gpeinture digitale protrait - Léa, promo 2021, artiste digitale aux multiples talents et directrice artistique en freelance

Léa signe ses oeuvres d’une cicatrice sur la joue semblable à la sienne et marque ainsi un lien fort avec ses créations.

Quand mon univers graphique à vraiment commencé à se définir, j’ai remarqué que j’utilisais le même genre de couleurs dans mes photos mais aussi dans mes peintures. Adobe Capture me permet de récupérer les couleurs d’ambiance qui me plaisent et je les adapte au dessin. Ou alors j’utilise directement les couleurs de ma photo de référence que j’ai toujours à coté de ma zone de travail quand je passe à la phase « d’encrage ». Les jeux de lumière c’est très intéressant à travailler. Ça rajoute de la complexité dans le dessin et donc une certaine profondeur. 

Je signe mes peintures du pseudo Ypnoz. J’ai toujours lu beaucoup d’histoires sur la mythologie, et Ypnoz vient de Hypnos, le dieu du sommeil. C’est le frère jumeau de la mort et le père de Morphée. Malgré le coté très sombre au premier abord, c’est la personnification de l’apaisement et du repos de l’âme avec l’état d’hypnose et j’aime beaucoup cette idée. 

L’axe Création & Design de l’IIM, pour les artistes passionnés de numérique

lea garioud IIM creation design portrait crayon - Léa, promo 2021, artiste digitale aux multiples talents et directrice artistique en freelance

Léa maîtrise avant tout l’art du dessin traditionnel.

 Je suis rentrée à l’IIM directement après mon bac. Aujourd’hui je suis en troisième année de bachelor de l’axe Création & Design et à la rentrée j’intègre le mastère Direction Artistique. J’avais plusieurs opportunités dans d’autres écoles mais j’ai choisi l’IIM pour son ouverture vers le monde du digital. Aussi, comme je ne savais pas encore exactement quoi faire, l’année préparatoire était vraiment une bonne solution pour moi et m’a permis de tester et trouver ma voie. 

J’ai choisi l’axe Création & Design car c’est celui qui correspondait le plus à mes attentes et qui était le plus complet à mon sens. J’ai aussi beaucoup discuté avec des anciens élèves et des personnes plus avancées dans le cursus à propos de leurs expériences dans cet axe et des métiers auxquels ils pouvaient prétendre, et ça correspondait totalement avec mes envies. 

Je fais partie de l’association Poletech du Pôle Léonard de Vinci depuis 3 ans maintenant. J’y ai énormément appris sur la photo et la vidéo avec des gens vraiment passionnés. Etudier à l’IIM m’a aussi permis de maîtriser tous les logiciels dont j’ai besoin pour la création digitale, comme Lightroom, un indispensable de la photo, ou VSCO, est un très bon outil pour portables et tablettes. 

Pour l’illustration, je sais que Illustrator est un excellent allié mais je me suis plutôt tournée vers Photoshop qui correspond plus à ma manière de travailler et m’est plus intuitif. J’alterne aussi entre Adobe Sketch que j’utilise depuis le début et Procreate que je commence tout juste a maîtriser.

lea garioud IIM portrait peinture digitale - Léa, promo 2021, artiste digitale aux multiples talents et directrice artistique en freelance

Léa conseille aux artistes de ne pas avoir peur de manifester leurs émotions de par leurs créations.

Je conseillerais aux étudiants en Création & Design d’être vraiment curieux et de s’intéresser à toutes les techniques visuelles possibles, même celles qui semblent moins attractives. Dans nos métiers il est très important de véhiculer des émotions et des ressentis, donc je pense qu’il ne faut être capable de se mettre à nu. 

De même, il ne faut pas chercher a comparer son travail à celui des autres. Il faut s’accrocher même si au début le résultat n’est pas satisfaisant. Par exemple, en ce moment j’essaye de faire une illustration de Chihiro, le film de mon enfance, et ça fait plusieurs jours que je suis dessus. Pour l’instant ça ne ressemble pas à grandchose mais je ne baisse pas les bras. 

Lea garioud IIM creation design chihiro - Léa, promo 2021, artiste digitale aux multiples talents et directrice artistique en freelance

Hommage au film le Voyage de Chihiro, travail en cours.

Léa, communicante, directrice artistique, auto-entrepreneuse et graphiste 

lea garioud IIM photographie meduses - Léa, promo 2021, artiste digitale aux multiples talents et directrice artistique en freelance

Léa s’illustre également dans la photographie.

Mon stage en entreprise m’a permis d’acquérir de nouvelles compétences et d’agrandir mon réseau professionnel pour démarrer de nouveaux projets. Je fais mon stage chez Digital Village, un Studio de production digitale uniquement composé de freelances répartis dans plusieurs espaces de coworking. J’occupe le poste de Community Manager et Chef de Projet DA & Graphiste. 

C’était très important pour moi d’avoir plusieurs casquettes. J’ai besoin de missions variées pour ne jamais m’ennuyer et pour m’épanouir dans mon travail. Être sur plusieurs fronts est très enrichissant pour moi. Je ne voudrais pas passer à côté d’une voie dont je n’aurais pas soupçonné l’intérêt ! 

Depuis septembre dernier je suis auto-entrepreneuse. Je travaille à mon compte en tant que Directrice Artistique pour des entreprises qui souhaitent revoir leur identité visuelle (ou bien des startups et jeunes entreprises chez qui tout est à créer) et les accompagne dans leur transition digitale. 

Professionnellement j’ai la chance d’être bien entourée et de recevoir énormément de conseils que j’essaye d’appliquer au maximum. Mais j’ai encore besoin de faire mes propres expériences et de faire mes propres erreurs. Des fois je suis agréablement surprise et des fois c’est tout le contraire mais je pense que c’est la meilleure façon d’apprendre. 

Intéressé(e)s par la Création & Design ? Retrouvez les axes métiers sur le site de l’IIM, Grande Ecole du Digital.