L’IIM gagne 12 places au classement des meilleures écoles d’animation françaises

iim classement le figaro animation 3D - L'IIM gagne 12 places au classement des meilleures écoles d'animation françaises

L’axe Animation 3D de l’IIM est monté de 12 places au classement établi par Le Figaro Etudiants en 2019 et se classe en 15e position, une très bonne place parmi les 28 écoles membres du réseau RECA. 

L’IIM propose aux étudiants de se former dans tous les domaines du digital, y compris en animation 3D : c’est en deuxième année après avoir exploré tous les axes métiers de l’école lors de l’année préparatoire que les étudiants peuvent choisir de se spécialiser dans ce secteur. A la fin de leur troisième année, ils obtiennent un titre RNCP de niveau 2 en tant que Chef de Projet Digital, puis poursuivent leurs études en mastère pour obtenir un titre RNCP de niveau 1 en tant que Réalisateur Numérique. 

La propulsion de l’IIM au classement des meilleurs écoles d’animation française s’explique en partie par son intégration au RECA en 2018. 

L’IIM membre du RECA : de nombreux avantages pour les étudiants 

Le Réseau des Ecoles Françaises d’Animation représente l’excellence française mondialement reconnue en termes de formation aux métiers du cinéma d’animation. En plus d’une légitimité indéniable sur le marché de l’emploi, les étudiants de l’axe Animation 3D de l’IIM ont ainsi accès à de nombreux avantages, concours et défis pour améliorer leurs connaissances et se faire des contacts. Emmanuel Peter, directeur de l’IIM, et Marc Bellan, Responsable de l’axe Animation 3D, avaient expliqué au responsable du RECA en quoi le réseau allait bénéficier à l’IIM : 

« Être accepté par le RECA est pour nous un véritable élément de reconnaissance. Ce n’est pas toujours facile pour un lycéen et ses parents de se retrouver dans l’offre foisonnante des écoles d’animation. Appartenir au réseau est une vraie référence pour les familles, tant en matière de sérieux de l’enseignement que de liens avec la profession. C’est aussi une référence pour l’industrie de l’animation. » – Marc Bellan. 

« Le 1er avantage, pour nous, est de pouvoir participer avec les autres établissements aux réflexions sur la manière de former nos élèves dans ce secteur. Nous percevons le RECA comme un réel espace d’échanges entre les écoles mais aussi avec les studios. Être membre va également permettre à nos étudiants de participer à des évènements spécifiques et réservés : certains concours comme TFOU d’Animation ou le Disney Art Challenge, des évènements comme les Journées du RECA… » – Emmanuel Peter. 

En effet, les étudiants de l’axe Animation 3D ont eu l’occasion cette année de participer aux Journées du RECA pour rencontrer les autres écoles membres, de rencontrer des professionnels du milieu et de prendre part à un job dating. Ils ont aussi pu élargir leur culture générale et prendre connaissance de nombreux aspects du monde de l’animation. 

La pluridisciplinarité de l’IIM : le facteur qui fait la différence ! 

L’une des forces de l’IIM réside dans son aspect pluridisciplinaire : elle fait partie du Pôle Léonard de Vinci avec deux autres écoles (ESILV, école d’ingénieurs, et EMLV, école de management) et possède cinq axes métiers qui forment aux différents secteurs du digital. Les étudiants sont amenés à travailler avec leurs camarades des autres axes métiers ainsi que des deux autres écoles lors de semaines interaxes, transverses, ou de Bourses aux Projets. Ainsi, les étudiants de l’axe Animation 3D terminent leur cursus à l’IIM avec des compétences à la fois dans leur domaine, mais aussi des connaissances en communication digitale, graphisme, développement web et jeux vidéo. Un véritable avantage sur le marché du travail. 

« La présence de toutes ces écoles dans un même lieu crée une synergie de groupe qui est très importante pour nous. En tout, plus de 5500 étudiants se côtoient dans les locaux ! Nos étudiants en animation apprennent à travailler avec des profils différents, dans des contextes différents. » – Marc Bellan.  

Les étudiants peuvent aussi rencontrer leurs camarades au sein des associations du Pôle Léonard de Vinci ou encore lors de showrooms durant lesquels ils exposent leurs projets, ce qui établit de véritables liens interaxes et transverses. Tout au long de leurs études, ils s’enrichissent donc de compétences très multiples au sein de l’axe Animation 3D, que ce soit au niveau technique comme au niveau des soft skills, ou compétences personnelles (créativité, team spirit, gestion, leadership, etc.).  

Intéressé(e) par les métiers du digital ? Retrouvez tous les axes métiers sur le site de l’IIM, Grande Ecole du Digital.