Classement 2016 du Figaro étudiant des écoles du jeu vidéo : l’IIM à la 4e place

palmares jeux video 2016 - Classement 2016 du Figaro étudiant des écoles du jeu vidéo : l'IIM à la 4e place

Tandis que la Paris Games Week a fermé ses portes le 31 octobre, le Figaro Etudiant a publié son traditionnel palmarès des écoles proposant des formations en jeux vidéo. L’IIM Léonard de Vinci conserve sa position dans le TOP 5 et se place à la 4e place des meilleures écoles de jeux vidéo en France.

Si le trio de tête composé de Supinfogame-Rubika, ISART digital et CNAM-ENJMIN est identique qu’en 2015, il est constitué des 3 acteurs historiques et « pure players ». Des nouveaux éléments comme la présence de campus à l’étranger, la possibilité d’étudier en alternance ou la reconnaissance des diplômes par le SNJV ont été pris en compte cette année pour établir le classement.

L’IIM, classée 4e par le magazine, école de l’Internet et du Multimédia du Pôle Léonard de Vinci, est ouverte aux étudiants titulaires du baccalauréat et propose une formation en 5 ans. Les titres obtenus à l’issue du cursus sont reconnus par la Commission nationale de Certification Professionnelle et sont inscrits au Répertoire National de Certification professionnelle, niveaux 1&2.

Après une année préparatoire post-bac commune à tous les étudiants qui intègrent l’IIM, l’axe métier du jeu vidéo, séduit chaque année une cinquantaine d’étudiants qui choisissent de poursuivre dans ce domaine afin d’intégrer les notions de conception, production, programmation d’un jeu vidéo mais aussi d’apprendre le contexte et les stratégies à l’œuvre dans ce secteur en plein essor. L’IIM forme aux métiers tels que chargé de production, créateur de studio, concepteur/développeur ou encore Game Director. Les profils de l’IIM sont très appréciés des entreprises comme en témoigne Clement Merville, président du studio Manzalab :

Nous travaillons avec cette école (l’IIM) pour recruter nos chefs de projets. Très souvent les élèves qui sortent de leurs masters ont déjà travaillé avant et souhaitent acquérir une double compétence, ce qui nous intéresse beaucoup.

Emmené par son nouveau responsable Thomas Nicolet, la formation a pour vocation de continuer à adapter le contenu des cours afin d’être au plus près des réalités du marché et développer l’e-sport, qui ne cesse de prendre de l’ampleur : 1 français sur 3 a de l’intérêt pour l’e-sport et 21% des français regardent des parties en direct live .