5 projets d’animation 3D réalisés par les étudiants en année préparatoire à l’IIM

Projet daxe 3D IIM - 5 projets d'animation 3D réalisés par les étudiants en année préparatoire à l'IIM

L’année préparatoire, c’est un an pour explorer les 5 axes métiers de l’IIM, et faire son choix d’orientation. Un projet par axe est réalisé au cours de l’année : zoom sur les réalisations des étudiants des années précédentes, alors que les projets de cette année sont en plein rush…

Les étudiants doivent remplir les objectifs principaux des cinq projets d’axe s’ils veulent valider leur année préparatoire. Ils choisissent alors leur orientation en année 2 parmi les cinq axes métiers de l’IIM : Animation 3D, Jeux Vidéo, Développement Web, Création & Design et Communication Digitale & E-Business. Pour accéder à l’axe souhaité, ils leur faut réussir les objectifs secondaires du projet d’axe correspondant.

L’Axe Animation 3D est membre du RECA et donne entre autres accès aux métiers de la réalisation et de l’animation 3D, de la production et de la direction artistique. Pour intégrer cet axe, les étudiants doivent faire preuve de technique et d’un certain sens de la mise en scène.

Les courts-métrages des années préparatoires : un an pour animer en 3D

Le projet d’Axe Animation 3D ? Réaliser un court-métrage en neuf mois ! Défi relevé pour les étudiants en année préparatoire, qui n’ont pas démérité au fil des promos :

Duel à Kear Morhen, Guillaume Iperty, promo 2022 (année 2017-2018)

Buzz Under Control, Jean Dahan, promo 2022 (année 2017-2018)

The Legend of Zelda Link’s Training, par Théo Barbé, promo 2021 (année 2016-2017)

Tomb Raider, trésors d’Egypte, par Vasco Potier, promo 2020 (année 2015-2016)

Assassin’s Creed Chronicles China, par Grégoire Desrousseaux, promo 2019 (année 2014-2015)

La porte d’entrée pour l’Axe Animation 3D

Pour réaliser leur court-métrage de projet d’Axe Animation 3D, les étudiants de l’année préparatoire doivent impérativement avoir acquis les outils de base de 3Dsmax. Chaque étudiant doit prouver, à travers le court-métrage, qu’il est capable de modéliser et texturiser un personnage, préparer le personnage à l’animation, éclairer le décor et réaliser un montage.

Les courts-métrages doivent répondre à six contraintes :

  • Comporter un générique de fin et de début
  • Respecter le design de la représentation du personnage de base lors du passage à la 3D
  • Avoir une résolution 1280 x 720 (720p)
  • Avoir une animation d’au moins 20 secondes (hors génériques)
  • Etre au format Quick Time (.mov) encodé H264
  • Avoir un poids de moins de 500 Mo pour l’upload sur Viméo

Les compétences exigées sont d’autant plus importantes pour les étudiants ayant opté pour l’Axe Animation 3D en année 2. En plus des objectifs principaux, ils doivent particulièrement soigner leur mise en scène en faisant attention au jeu de caméra, à la musique, aux bruitages et au générique de début et de fin. Enfin, ils doivent réaliser une courte vidéo supplémentaire avec l’image de référence du personnage choisi comparée à leur version 3D.

Organisation et soutenance, toutes les étapes pour intégrer l’Axe Animation 3D

En année préparatoire, pas de temps à perdre ! Le projet d’Axe Animation 3D commence dès la fin du tout premier TD, avec le choix du personnage et la création des gabarits. La modélisation se fait lors du 2eme cours de 3D.

La réalisation du projet d’Axe Animation 3D se déroule tout le long de l’année grâce aux outils enseignés pendant les modules (Modélisation, Texturing, Set-up Skinning, Animation, Rendu…). Les objectifs principaux du projet sont évalués lors du dernier cours de 3D. Les objectifs secondaires, obligatoires pour les étudiants qui souhaitent intégrer l’axe Animation 3D, sont évalués par un jury.

En fin d’année, les étudiants se prêtent à une présentation orale de leur projet. Ils ont cinq minutes pour montrer le court-métrage en live, le présenter et expliquer en anglais pourquoi ils optent pour l’Axe Animation 3D en année 2. Ensuite, dix minutes sont consacrées aux questions des examinateurs.

Conseils aux futurs animateurs 3D : le lâchez-prise est encouragé !

L’Animation 3D est avant tout un métier de passion, alors, un seul mot d’ordre : Be curious ! Seuls seront acceptés les étudiants avides de développer leur oeil artistique et leur exigence esthétique, de raconter des histoires et de transmettre des messages.

Les intervenants de l’Axe Animation 3D encouragent les étudiants à aller au-delà de ce qu’ils apprennent à l’IIM, en continuant par exemple à se former chez eux grâce à des vidéos. Les projets personnels sont fortement encouragés, mais ils ne doivent pas prendre le pas sur le travail scolaire !

Le court-métrage du projet d’axe est l’occasion d’expérimenter et de s’amuser. Les étudiants ont droit à l’erreur, du moment que les bases sont maîtrisées. Il est très important qu’ils se lâchent et prennent du plaisir.

Les intervenants sont prêts à répondre à toutes leurs questions pour qu’ils entament leur parcours au sein de l’Axe Animation 3D dans les meilleures conditions. Les apprentis animateurs 3D ont alors toutes les cartes en main pour réaliser un superbe showreel en année 3 !

Showreel 2017 de Julia Truong, promo 2020

Intéressé(e) par l’Animation 3D ? Retrouvez tous les axes métiers sur le site de l’IIM, Grande Ecole du Digital.