Joueur Mystère : plus de 8 000 abonnés pour le compte Instagram de Nicolas, promo 2020

joueur mystere instagram IIM - Joueur Mystère : plus de 8 000 abonnés pour le compte Instagram de Nicolas, promo 2020

Fan de foot, Nicolas Vessière, étudiant en première année de Mastère de Management de la Transformation Digitale à l’IIM a créé avec son frère un compte Instagram entièrement dédié à ce sport. Quiz, jeux, tests, énigmes, rien n’est laissé au hasard. 

Bien gérer un compte Instagram est un véritable travail de community management et nécessite une strategie social media en béton ! Un hobby amusant qui permet de développer des compétences et des soft skills, et d’augmenter ses chances à l’embauche.

Joueur Mystère, du jeu entre potes aux 8 000 abonnés

Avec mon frère, nous sommes fans de foot, et ce depuis toujours. On aime se challenger, se questionner et tester nos connaissances en jouant avec le football. Il y a environ un an, nous nous sommes dit qu’on pourrait faire jouer nos amis. Nous avons choisi Instagram car la plupart de nos amis footeux sont dessus, mais surtout parce que c’est à peu près le seul réseau que nous connaissions vraiment. Nous avons allié ma connaissance du monde digital acquise à l’IIM avec son sens de la pédagogie, du social et du management (il a été entraîneur de foot pendant trois ans et est actuellement directeur d’animation) pour créer Joueur Mystère.  

Au début, nous n’avions qu’un seul jeu à proposer, le jeu “phare” de la page : une énigme écrite sur Docs qui amenait en trois ou quatre phrases à faire deviner un joueur. Par la suite, et avec la croissance du nombre d’abonnés, nous nous sommes pris au jeu. Nous avons donc créé plusieurs jeux et les avons “templaté” sur Photoshop. 

Pour générer plus de partage et pour challenger un peu plus les abonnés, nous proposons de temps en temps des jeux en désactivant les commentaires. Les abonnés nous envoient alors leur réponse en privée et nous leur répondons directement. Ça demande beaucoup de régulation. Aussi, depuis peu, Instagram donne la possibilité de créer des QCM en story. Une question est alors proposée par jour en plus des publications journalières. 

Nous nous sommes associés récemment avec une marque de tee-shirts sur trois mois, de mars à juin. Nous avons imaginé six jeux en partenariat, chaque jeu permettant avec la bonne réponse de débloquer un code promo d’une valeur de 2€ sur le site de la marque en question : @letshirtfoot. Les abonnés peuvent alors cumuler 12€ en se creusant la tête. 

C’est notre première entente. Peut-être que d’autres suivront, mais nous serons très sélectifs et nous avons d’ailleurs refusé certaines propositions : nous ne voulons pas “polluer” la page avec une multitudes de partenariats qui ne collent pas avec nos idées et notre éthique footballistique. Nous aimerions plus tard avoir l’opportunité de créer une application. C’est finalement le support qui serait le plus approprié à notre concept.  

La strategy social media, l’élément clef pour percer sur Instagram 

Au début, il n’était pas question de stratégie, juste créer une sorte de groupe privé entre amis. Au bout d’un mois, le bouche à oreilles nous avait amené à 200 abonnés. C’était déjà fou pour nous. C’est à ce moment-là qu’on a pris conscience que nos jeux pouvaient plaire et qu’on a développé notre réflexion en matière d’approche.  

La stratégie pour se faire découvrir était de proposer à des pages “fan club” des jeux thématisés aux couleurs de leur équipe favorite. Ainsi, elles les proposaient à leurs communautés en nous notifiant. On a dû gagner 1 000 personnes grâce à cette stratégie.  

Initiallement, nous voulions uniquement créer des jeux à un niveau de difficulté élevé. C’est ce qui nous stimulait, de challenger un maximum les abonnés. Au fil du temps, on a remarqué qu’on avait deux cibles qui se distinguaient : des grands passionnés de foot, plus âgés, et des jeunes un peu moins connaisseur. Notre approche a donc évolué. Nous ne voulons pas que les abonnés se sentent “abandonnés”, et il faut donc essayer de satisfaire tout le monde. Pour ce faire, nous avons tout simplement commencé à créer des jeux à difficultés variées.  

Parallèlement, nous avons instauré une certaine routine dans nos posts pour fidéliser nos abonnés. Chaque jeu a son jour de publication. L’idée est d’habituer nos abonnés. Nous aimons coller avec l’actualité, ainsi, des jeux sur l’équipe de France sont proposés en période internationale et des quiz en période de mercato ou de grosses affiches le week-end. 

Aujourd’hui, à presque plus de 8 000 abonnés, la page s’est considérablement développée et nous avons la chance de discuter avec certains joueurs professionnels qui valident le concept. Certains nous relaient même dans leurs stories. Des vrais coups de pouce pour nous.  

 Nous commençons à être un peu plus crédible auprès de tous. Nous avons récemment commencé à contacter quelques “petits” joueurs professionnels pour un nouveau jeu. Le but du jeu est que ce “petit” joueur nous donne son top 11 des types de joueurs qu’il a côtoyés. Ça nous permet à la fois de sortir des sentiers battus donc de garder ce côté “Old-School” (un peu à la SoFoot) qui nous est cher, mais aussi de pouvoir échanger avec ces joueurs. Pour que nos abonnés ne pensent pas à ce que ça soit de la “fakenews” (fausses infos), on demande aux joueurs de confirmer notre publication par un j’aime, commentaire ou partage. Jusqu’à présent, tout le monde joue le jeu, c’est fantastique !  

 On peut quand même affirmer que la vraie force de cette page est le partage. Seul le bouche à oreilles nous permet aujourd’hui de gagner plus ou moins 1 000 abonnés par mois.  

L’IIM nourrit les projets personnels des étudiants 

Etudiant en première année de Mastère Management de la Transformation Digitale, j’ai l’an dernier validé mon Bachelor en passant par l’axe Communication Digitale & E-Business. Cette formation m’a permis d’avoir un bagage technique suffisant, ainsi qu’une vision 360 du digital qui me sert aujourd’hui. 

Durant ma troisième année, j’ai décidé de faire partie de l’association Devinci Partners pour étoffer mon savoir-faire et savoir-être auprès de professionnels, mais aussi de multiplier mes contacts. 

Au-delà des différentes compétences acquises grâces aux Bourses aux Projets de l’IIM, j’ai fait un stage d’un mois en première année. Chargé de communication et webmaster chez Poly Dispensing System et FT Polymer, ce stage m’a avant tout permis de découvrir le monde de l’entreprise. Ma seconde expérience professionnelle fût d’une durée de 6 mois en fin de troisième année. Stagiaire en tant que chef de projet produit/digital à L’Equipe, cette expérience m’a aidé à orienter mon projet scolaire, notamment pour le choix du Mastère. Pour finir, je suis actuellement en alternance à Prisma Media en tant que chef de projet digital pour une durée de 2 ans.  

L’IIM m’a apporté beaucoup de bases solides pour penser, concevoir et réaliser le compte. J’ai pu comprendre l’importance d’instaurer des postes quotidiens pour mieux fidéliser les abonnés, et aussi me familiariser avec le phénomène des hashtags. 

Le fait d’avoir eu des cours avec des professionnels met en confiance. C’est toujours mieux et plus concret que de lire des articles sur Internet. Les connaissances sont plus solides. J’avais déjà eu l’occasion d’élaborer plusieurs stratégies social media pour des projets fictifs avec l’école. C’était l’occasion de faire le même exercice mais en vrai.  

Je conseillerais aux étudiants qui veulent se lancer sur Instagram de manière sérieuses de vraiment créer quelque chose qui leur plaît avant tout à eux-mêmes, et de se faire la page qu’ils aimeraient suivre. 

Intéressé(e)s par les métiers du digital ? Retrouvez tous les axes métiers sur le site de l’IIM.