fbpx

Traffic Manager

Spécialiste du webmarketing et de l’analyse statistique du trafic sur Internet, le traffic manager travaille au sein d’une régie publicitaire ou dans des grandes entreprises ou agences. Il met en place une stratégie d’acquisition de trafic sur Internet ou mobile grâce à différents outils et des techniques variées.

Le métier de traffic manager

Pour assurer l’acquisition de nouveaux abonnés / internautes / prospects / clients et amplifier la portée de l’activité d’une entreprise sur la toile, le traffic manager met en place des campagnes publicitaires en ligne (applications mobile, web mobile, web) et gère l’achat d’espaces publicitaires. Il augmente également la visibilité du site ou de l’application sur les moteurs de recherche et via des techniques de référencement naturel ou gratuit (SEO).

Le traffic manager travaille généralement au sein d’une équipe marketing digital, en collaboration directe avec les équipes commerciales mais également avec la communication et les équipes informatiques d’une entreprise /marque.

Centré sur les résultats, il mesure et analyse l’audience des campagnes de publicité / marketing.

Dans un univers qui évolue en permanence, il assure la veille technologique et stratégique pour imaginer de nouveaux leviers d’acquisition.

Compétences clés du traffic manager

  • Grande culture web et des réseaux sociaux
  • Maîtrise des techniques de tracking de lien, des outils marketing et analytics et des langages web techniques (HTML, CSS, JavaScript…)
  • Connaissances des régies publicitaires ciblées et des pratiques promotionnelles
  • Esprit d’analyse et curiosité
  • Sens de la rigueur, de l’organisation et des responsabilités
  • Communication et travail en équipe
  • Maîtrise de l’anglais

Débouchés / salaire du traffic manager

Le salaire pour un traffic manager junior se situe entre 25 000 et 35 000 €.

Pour les profils senior, le salaire est d’environ 45 K€ pour atteindre 60K€ pour les profils très expérimentés.

Le salaire peut varier fortement selon l’expérience, l’entreprise (s’il s’agit d’une régie publicitaire, d’une agence ou d’un annonceur), mais également selon les résultats obtenus.

Un traffic manager peut se spécialiser en vente d’espaces dans une régie publicitaire ou en webplanning au sein d’une web agency. Il peut aussi évoluer vers un poste d’acheteur, d’e-marchandiser. Certains traffic managers deviennent directeurs trafficking (responsables d’une équipe de traffic managers).


Comment devenir Traffic Manager ?

Une culture digitale à toute épreuve est nécessaire au quotidien pour un traffic manager, ainsi qu’une connaissance approfondie des outils existants, et de ceux qui n’existent pas encore… Seule solution, apprendre à se former tout au long de sa carrière, et démarrer sa vie professionnelle avec de solides connaissances techniques acquises en école du digital. Bac+3, Bac+3, en alternance ou en formation initiale, c’est possible à l’IIM !


Actu Marketing Digital à l’IIM

Développer le trafic web ou social de telle ou telle marque, c’est une des problématiques rencontrées chaque année par les étudiants de l’IIM Digital School en marketing digital au cours des projets d’années, les BAP. Mais il y aussi des étudiants qui ont des projets personnels à porter et à développer, voire des envies de création de startup ! Toute l’actu de l’axe métier Communication Digitale et e-business :


Les métiers de la communication et du marketing digital


Aller Plus loin

La fiche métier APEC Traffic Manager

Le Traffic Manager selon le CIDJ

La vidéo du responsable marketing digital de l’IIM

Le site de l’IAB France, dont l’IIM est membre

en savoir plus Demandez-nous
une documentation


Sur le blog Un peu d’actus, un peu
d’infos, beaucoup d’IIM !

Événement Agenda