Étudier au Canada : Christelle, promo 2019, en échange à Vancouver

Randonnée aux Jeffrey Lakes - Étudier au Canada : Christelle, promo 2019, en échange à Vancouver

Christelle Loyer, promo 2019, a décidé de valider son premier semestre de quatrième année au British Columbia Institute of Technology, au Canada. Elle a découvert la vie à Vancouver tout en suivant un cursus complémentaire de celui de l’IIM.

Une expérience à l’international permet aux étudiants de vivre des moments uniques en immersion à l’étranger. C’est l’occasion de rencontrer d’autres cultures, de nouveaux systèmes universitaires tout en perfectionnant son niveau de langue. Depuis qu’elle est jeune, Christelle avait envie d’explorer de nouveaux pays. Le British Columbia Institute of Technology (BCIT) sur la côte ouest du Canada est une université partenaire de l’IIM. Une opportunité à ne pas manquer pour l’étudiante en quatrième année qui souhaitait être dépaysée, loin de la France.

L’IIM, le mélange du digital et de la gestion de projet

J’ai 22 ans et je suis en 4e année à l’IIM dans l’axe Communication digitale et e-Business, en mastère Communication et stratégie social média. Je suis actuellement en stage chez Ubisoft Production Internationale en Communication Interne. Juste après mon bac, je n’étais pas satisfaite des choix que me proposait la plateforme de mon école. Passionnée de digital, mais souhaitant néanmoins poursuivre mes études en management et gestion de projet, j’ai donc choisi l’IIM car cette école proposait d’associer les deux.

N’ayant pas beaucoup voyagé quand j’étais petite, j’ai toujours eu ce besoin de rattraper le temps perdu et d’explorer le monde. Le Canada était l’une des destinations les plus éloignées parmi les écoles proposées. Tous les témoignages me l’ont vraiment vendue comme une destination de rêve. Je n’ai donc pas hésité. C’est d’ailleurs le seul endroit pour lequel j’ai postulé.

Montagne - Étudier au Canada : Christelle, promo 2019, en échange à Vancouver

Convaincue par son choix et motivée par les témoignages d’anciens étudiants, Christelle a postulé sans hésitation pour le Canada

Une intégration rapide et chaleureuse

J’ai étudié au BCIT, situé sur la côte Ouest du Canada, près de Vancouver. Le campus est immense, il y a un bâtiment pour chaque programme, une résidence universitaire et plusieurs caféterias. L’école est aussi très à l’écoute de ses étudiants et propose plusieurs activités pour veiller à leur bien-être : séances de massage gratuites, conférences et réunions sur le savoir-vivre, possibilité de promener des animaux, salle de gym gratuite…

Match de Hockey - Étudier au Canada : Christelle, promo 2019, en échange à Vancouver

Pendant son séjour, Christelle a pu assister à des matchs de hockey, sport national du Canada

La vie associative est très présente là-bas, beaucoup d’évènements sont organisés, surtout pour les étudiants étrangers qui sont de plus en plus nombreux chaque année.

Comme je m’y attendais, l’accueil a été très chaleureux, sur le campus comme dans la vie de tous les jours. Les Canadiens sont naturellement accueillants, ils sont aussi très respectueux de l’environnement et suivent les règles de vie à la lettre. Je me suis aussi rapprochée des étudiants locaux, il suffisait de quelques relations en commun pour très vite nouer des amitiés.

Un emploi du temps adapté pour les étudiants en échange

J’ai suivi le programme International Business Management. Tous les cours de ce cursus étaient en anglais. Si l’on retire l’aspect digital très présent dans mon programme à l’IIM, les cours sont plutôt similaires avec ma spécialisation. J’ai donc pu continuer à suivre mes cours en leur apportant une dimension internationale. Les méthodes de travail étaient légèrement différentes de la fac en France et très différentes de notre rythme à l’IIM.

Étant en échange, je n’avais que deux ou trois heures de cours dans la journée. Je restais ensuite un peu plus longtemps pour travailler sur des projets de groupe, qui étaient assez nombreux. Pour les étudiants en échange, il y avait relativement peu d’heures de cours. L’emploi du temps des étudiants locaux en revanche était bien plus rempli, et la charge de travail était tout aussi dense. Les examens n’ont lieu que deux fois par semestre, lors des « mid-terms », et pendant les « finals ».

Randonnée à Whistler 1 - Étudier au Canada : Christelle, promo 2019, en échange à Vancouver

L’emploi du temps au BCIT permettait de faire de nombreuses activités à côté des cours, comme une randonnée à Whistler

Découvrir la vie près de Vancouver

Bien sûr, avec un emploi du temps léger, il était très facile d’aller ensuite à Vancouver pour se balader. Nous n’avions qu’une vingtaine de minutes à faire en Skytrain (système de métro léger) pour arriver jusqu’à Vancouver.

Les étudiants étrangers étant très nombreux, nous avons tout de suite été invités à participer à des sorties avant la rentrée.

Une première excursion a été organisée à Whistler (destination des Jeux olympiques d’hiver) suivi de quelques jours sur l’île Victoria. Cela nous a permis de faire très vite connaissance et de nous retrouver après la rentrée. J’ai eu le temps de retourner à Whistler une journée et de passer un week-end à Seattle aux Etats-Unis (à quatre heures de route de Vancouver) avec d’autres étudiants en échange.

Weekend a Seattle - Étudier au Canada : Christelle, promo 2019, en échange à Vancouver

Christelle a également eu l’occasion de passer de l’autre côté de la frontière. Elle a pu visiter Seattle aux États-Unis

Organiser sa vie au Canada

Je n’étais qu’à vingt minutes à vélo du campus. Celui-ci était tellement grand qu’il fallait se dépêcher entre les cours. L’établissement avait de nombreux étages, il y avait donc beaucoup de marches pour accéder aux différents bâtiments. Mon logement était un Airbnb pas loin du campus, je vivais au sous-sol avec deux colocataires, une pratique qui semble assez répandue là-bas.

Contrairement à ce que l’on m’avait dit, je n’ai pas trouvé la vie si chère sur place. Cela dépend de ce que l’on achète. La nourriture par exemple m’a parue plus abordable qu’en France. Mais les fournitures scolaires ainsi que les transports étaient quant à eux particulièrement chers.

Randonnée Quarry Rock 1 - Étudier au Canada : Christelle, promo 2019, en échange à Vancouver

Une randonnée à Quarry Rock pendant le temps libre

Il y a beaucoup de choses à faire là-bas : randonnées, assister à des matchs, sports aquatiques, visiter des musées… La ville est vivante et certains quartiers sont particulièrement animés comme Granville, Gastown ou Grandview.

Des conseils ?

Vivre quelque temps à l’étranger peut paraître un peu intimidant, mais on s’y fait très vite. Si l’on s’intéresse un minimum à ce qui se passe autour de soi et aux autres, on oublie très vite ce sentiment de solitude que l’on peut avoir au début. Et c’est aussi ce genre d’expérience qui permet d’en apprendre beaucoup plus sur soi, ce dont on peut être capable. Alors ne surtout pas hésiter et foncer !

Je ne suis pas sûre d’avoir à nouveau l’opportunité d’étudier à l’étranger, mais si l’occasion se présente, je n’hésiterai pas une seule seconde !

Dernier soir a BCIT  - Étudier au Canada : Christelle, promo 2019, en échange à Vancouver

Dernière soirée avec les étudiants en échange au BCIT