Mon alternance en tant que chef de projet digital learning chez Danone : Kévin, promo 2020

kevin zidouh vernanchet iim alternance - Mon alternance en tant que chef de projet digital learning chez Danone : Kévin, promo 2020

Les étudiants de l’IIM peuvent choisir de poursuivre leur mastère en alternance pour une insertion professionnelle optimale. Kévin Zidouh-Vernanchet , en mastère Management de la Transformation Digitale, travaille actuellement chez Danone.

Si Kévin a intégré l’IIM, c’est avant tout pour se former à la transformation digitale. Pour lui, c’est un enjeu majeur dans les grandes entreprises : « Ce n’est pas uniquement les outils et la technique qu’il faut changer ou améliorer, c’est avant tout les mentalités qu’il faut savoir appréhender et gérer pour arriver au meilleur des résultats ensemble. Car la transformation n’est pas personnelle, elle est issue d’un groupe. Le côté technique et managérial de ce parcours était très important pour moi. »

Il a aussi été attiré par la transversalité des enseignements de l’IIM, qui lui permettent un cursus en commun avec l’ESILV, école d’ingénieurs du Pôle Léonard de Vinci. La renommée de l’école lui a également facilité sa recherche d’alternance. Durant son bachelor à l’IIM, il a effectué un stage de quatre mois en graphisme chez Sharingbox, ainsi qu’une alternance de 1 an et demi chez Moortgat, une entreprise spécialisée dans la formation. Toutes ces expériences lui ont permis d’alimenter son CV et de trouver son contrat d’alternance rêvé en mastère !

Chef de projet digital learning chez Danone : au cœur de l’innovation

Mes missions consistent à développer de nouveaux outils, plateformes et logiciels au sein de l’entreprise. Je dois alors contacter des fournisseurs et m’assurer du suivi. De plus, via la nouvelle réforme de la protection des données, il faut toujours s’assurer que les solutions respectent bien les normes de la RGPD.

Je suis vraiment fier de travailler au siège mondial de Danone et d’avoir un manager à l’écoute et qui me pousse à m’améliorer. Grâce à lui, j’ai pu lancer un projet de jeu qui met en compétition les 5 grands sites en France et qui compte plus de 3 000 joueurs. Les retours ont été très positifs !

La vie en entreprise se passe bien, la plupart des gens sont à l’écoute, il y a un vrai dynamisme de travail et un fort esprit d’équipe. On s’occupe très bien des alternants, on est vraiment considérés comme des salariés sans distinction quelconque. Les locaux au centre de Paris sont aussi très agréables et bien desservis.

Cette alternance m’apprend énormément et m’aide à me rapprocher de mon ambition professionnelle, qui serait de travailler dans la réalité virtuelle, dans le jeu vidéo ou bien dans les nouveaux réseaux sociaux, comme Horizon, développé par Oculus et Facebook. C’est un enjeu d’avenir toujours plus intéressant chaque jour.

Comment trouver une alternance en tant que chef de projet digital learning ?

J’ai trouvé mon alternance chez Danone via une annonce que l’IIM nous avait envoyée, j’ai dû ensuite aller sur le site de recrutement de l’entreprise et suivre les démarches. Sur mon CV, j’ai particulièrement mis en valeur mon expérience professionnelle, 1 an et demi en alternance et 4 mois de stage.

Sur la lettre de motivation, j’ai expliqué pourquoi le secteur me semblait intéressant et comment je pourrai contribuer à son amélioration. Je rajoute toujours une photo de l’entreprise pour personnaliser mes lettres.

L’IIM m’a beaucoup encadré et soutenu dans mes recherches. Elle m’a aussi apporté des techniques généralistes qui permettent d’avoir des compétences variées. De plus, l’école possède un réseau d’entreprises qui facilite la recherche de stage et d’alternance.

Les semaines transverses, en commun avec nos camarades d’autres axes métiers ou d’autres écoles, sont très enrichissantes et permettent de se former et de réaliser des projets avec une équipe inconnue, nous mettant ainsi dans des conditions semblables à celles d’un travail en entreprise.

Je conseille aux étudiants en recherche d’alternance de ne jamais abandonner ! Il faut vraiment s’y prendre à l’avance et privilégier janvier et juin/juillet pour postuler. Il faut aussi penser à contacter les personnes sur LinkedIn. Le système de CV et lettre de motivation est dépassé et très frustrant. Vous allez recevoir beaucoup de réponses négatives mais vous finirez par trouver, et plus vous aurez d’expérience plus vous trouverez rapidement. Et durant l’entretien, restez naturel tout en sachant vous vendre. Mon dernier conseil sera de ne pas sous évaluer l’importance de l’anglais. Cette matière vous permettra de décrocher des postes plus importants !

Intéressé(e) par le Développement Web ? Retrouvez tous les axes métiers sur le site de l’IIM, Grande École du Digital.