Lilian, promo 2022, joueur e-sport et capitaine de l’équipe LDV Reborn

Lilian Kryvenac a rejoint la section e-sport de l’IIM dès sa première année. Après une reformation de l’équipe LDV Reborn, anciennement INH, Lilian en a repris les rênes, devant capitaine de l’équipe. Entretien.

Joueur et capitaine d’une équipe de foot pendant dix ans, Lilian connaît bien le monde compétitif du sport. L’envie de compétition étant forte, Lilian est désormais à la tête de LDV Reborn, qui a remporté le titre de champion universitaire au Esport student series, tournoi Overwatch à la Gamers Assembly.

Capitaine d’une des deux équipes Overwatch de LDV e-sport

Le poste de capitaine est venu naturellement, avec une impulsion de toute l’équipe. À la Gamers Assembly, nous avons été interviewés. Tous les joueurs m’ont poussé dans ce rôle et de fil en aiguille j’ai été officiellement nommé capitaine.

Mon rôle de capitaine est de faire remonter les informations à l’équipe, organiser l’emploi du temps, planifier les rendez-vous, mais surtout motiver les joueurs et établir des stratégies avec eux. Je suis devenu capitaine après la reformation. Quand je suis arrivé, nous étions douze joueurs dans l’ancienne équipe Overwatch, INH. Nous avions tous un niveau hétérogène.

En janvier, avec l’envie de plus de performance et de compétition, je me suis tourné vers Mickaël Garimé, responsable de la section e-sport, et nous avons donc créé deux équipes : LDV Reborn et LDV Koï.

Dans l’équipe, plusieurs promotions de l’IIM sont représentées. Nous avons une équipe qui s’entend bien avec une très bonne ambiance. C’est très fédérateur. Entre joueurs, nous n’avons pas peur de nous parler, si quelqu’un a quelque chose à dire, nous en parlons. L’équipe reste soudée.

Tous les joueurs ont envie de progresser. Et ça se remarque, nous avons eu une marge de progression qui a augmenté cette année. LDV Reborn a pu participer à des évènements comme la Gamers Assembly ou la Dreamhack à Tours. Ces matchs nous ont beaucoup aidés. Depuis, il y a une plus grande cohésion au sein de l’équipe.

L’équipe LDV Reborn à la Gamers Assembly

Une section e-sport active

On a formé une deuxième équipe Overwatch, LDV Koi, qui sert au développement des joueurs. Dans la section e-sport, LDV e-sport, nous avons créé plusieurs équipes en fonction des différents jeux. Aujourd’hui, au total cinq équipes sont actives.

Deux équipes se sont formées autour de League of Legends et une sur Counter Strike. Nous avons aussi quelques étudiants qui jouent à Hearthstone. Deux équipes sont en formation sur Fortnite et Fifa. Nous faisons en fonction des jeux qui fonctionnent bien dans le milieu e-sport.

L’IIM a été un de nos meilleurs soutiens. L’école nous a toujours soutenus depuis le début et a nous aidé à faire développer la section. C’est agréable, toutes les jeunes équipes étudiantes e-sport ne sont pas autant soutenue ! Emmanuel Peter, le directeur de l’IIM, a été souvent présent pour nous.

Une joie intense après la victoire à la Gamers Assembly

Mickaël Garimé donne beaucoup pour la section. Mais en tant que joueurs nous devons aussi nous prendre en main. Parfois, les informations peuvent être compliquées à remonter, il faut donc que nous fassions attention. Généralement, le jeudi après-midi est consacré à l’e-sport. Nous réalisons aussi beaucoup d’entraînements chez nous.

Au deuxième semestre, les étudiants de troisième année sont partis en stage. Nous avons donc décidé de décaler les entraînements. Quand l’équipe se retrouve au Pôle, c’est surtout pour travailler la stratégie.

Améliorer son niveau grâce à l’IIM

J’ai toujours joué, c’est quelque chose qui me plaît énormément. À l’IIM, entrer dans la section m’a permis de me donner encore plus et de pratiquer. Je peux aujourd’hui en faire en niveau compétition.

C’est la seule école qui propose ce genre de section où nous avons toute une structure. Si j’avais étudié ailleurs, je ne pense pas que je me serais lancé dans une aventure comme celle-ci.

Quand je suis arrivé, la section cherchait des joueurs, j’ai discuté avec Mickaël et comme j’avais le niveau, je suis rentré. De base, je suis un joueur FPS. Quand Overwatch est sorti en 2016, j’ai tout de suite accroché. C’est très rapide avec un coté stratégique.

Pour un niveau étudiant, nous avons fait beaucoup de progrès cette année avec beaucoup de compétition. Aujourd’hui, je me sens légitime comme joueur e-sport.

Découvrir différents domaines du multimédia en année préparatoire

Avant de venir à l’IIM, j’ai fait un bac scientifique. Je n’avais pas vraiment d’idée d’où je voulais aller plus tard, j’étais intéressé par le monde du multimédia et ses différents aspects. Un ami m’a donc parlé de cette école.

Ce qui était bien, c’était l’année préparatoire qui nous permettait d’avoir une année pour découvrir les divers axes métiers de l’IIM. Et puis il y avait la section e-sport qui me plaisait.  Si tu as envie de travailler, tu vas découvrir beaucoup de domaines à l’IIM.

Dans la victoire ou la défaite, LDV Reborn reste une équipe soudée

Cette première année m’a permis de faire la démarche de découvrir les différents logiciels, tout seul la motivation peut être moins présente. À l’IIM, je peux commencer des projets, me motiver et les finir ensuite. Tout seul, je ne me motiverai jamais autant.

J’ai découvert l’animation 3D à l’IIM et je me suis vraiment passionné pour ce sujet. Quand tu ne connais pas vraiment, beaucoup d’amalgames sont faits. J’avais beaucoup de préjugés dessus. Avant d’entrer à l’IIM, je pensais que ce n’était pas pour moi, car il fallait savoir dessiner.

Cette année m’a fait découvrir ce secteur, et j’aimerais vraiment me réaliser dans la réalisation 3D. J’aimerais pouvoir créer des visuels avec ma propre patte artistique.

Des conseils ?

Je pense qu’il faut se lancer dans des domaines et des projets qui nous plaisent réellement. En compétition e-sport, c’est beaucoup de travail, il faut s’entraîner régulièrement. Comme tous les autres sports, il n’y a pas de secret, si tu te donnes à fond, tu peux y arriver.