Le Mastère DMDA vu par Joris, promo 2019

Joris Alexandre - Le Mastère DMDA vu par Joris, promo 2019

Issu d’un parcours d’études supérieures dans différentes écoles en commençant par un BTS MUC où il a apprit les bases du commerce en boutique, la gestion de magasin et la vente, Joris ALEXANDRE, alumni de la promo 2019, a décidé de lier sa passion (le web et l’informatique) à ses études.

Il a commencé un Bachelor Web Marketing d’un an pour valider son Bac +3 au cours duquel il a pu faire de l’alternance au sein de Global Savings Group. Il y a découvert les bases du web-marketing, du développement informatique & de la gestion des social media. Il a ensuite choisi d’intégrer le double diplôme de l’IIM et l’EMLV (Digital Marketing & Data Analytics) pour approfondir ses connaissances.

Mastère DMDA, l’un des 3 mastères de l’axe Communication Digitale & E-Business

Le Mastère DMDA m’a permis d’approfondir mes connaissances en web-marketing (avec la gestion de campagnes publicitaires, l’optimisation du référencement de site, la communication grâce aux réseaux sociaux) mais aussi en développement informatique (avec des cours en HTML, CSS, Javascript, Python). J’ai pu aussi découvrir de nouvelles choses notamment dans le domaine du web analytique qui s’est très vite démarqué à mes yeux. J’ai pu découvrir l’utilisation d’outils analytiques tels que Google Analytics et Google Data Studio : c’est un domaine que je trouve très intéressant, en pleine croissance et j’y ai vu une très bonne opportunité d’apprentissage au sein du double diplôme. J’ai d’ailleurs consacré de nombreuses heures à la Bibliothèque Universitaire à rechercher des articles pour approfondir mes connaissances sur ce sujet afin de rédiger mon mémoire de fin d’études.

Le DMDA était la formation qui correspondait, selon moi, le plus à mon profil et à mes envies. Comme son nom l’indique il s’agit d’un double diplôme issu de 2 écoles. L’EMLV pour le côté marketing et l’IIM pour le côté web.

En Mastère 1, nous avions le rythme scolaire de l’IIM : des cours par demi-journées. Ce rythme était très intéressant, car j’avais cours uniquement le matin. Nous avions un seul module (une seule matière) par semaine avec un brief le lundi matin et un rendu le vendredi.

Une vie associative et un premier pas dans la freelance pour Joris

Le deuxième point qui m’a amené à intégrer le Mastère en double diplôme est l’environnement associatif qui existe au Pôle Léonard De Vinci. Après avoir effectué un BTS puis un Bachelor en alternance, je n’avais encore jamais vraiment pris part à « la vie étudiante » et le Pôle Léonard De Vinci avait de très bons arguments de ce côté-là.

Un diplôme accessible en initial ou en alternance (j’ai du coup choisi le format initial sans alternance), une cinquantaine d’associations étudiantes, un BDE qui regroupe 3 écoles différentes, 5.000 étudiants sur un même campus, c’est exactement l’environnement que je souhaitais découvrir avant de me plonger pleinement dans la vie active !

Grâce à l’organisation des cours en Mastère 1, j’ai pu faire beaucoup de freelance et appliquer mes connaissances en milieu professionnel instantanément, sans attendre mon stage de fin d’études. Cette année de freelance a été très instructive pour moi, car j’ai découvert le travail en environnement professionnel tout en autonomie comme si je gérais ma propre agence. Le fait que le Pôle Léonard de Vinci regroupe 3 écoles a été quelque chose de très intéressant pour moi. J’ai pu apprendre à travailler avec différents profils de personnes (développeurs, ingénieurs, designer, graphistes, etc…) et apprendre les différentes contraintes qui peuvent exister lors d’un travail d’équipe qui reflète le monde professionnel.

Cela m’a permis d’avoir une meilleure vision du monde du travail et de mieux appréhender mon arrivée en entreprise.

La vie étudiante et associative était un point très important pour moi lors de mon arrivée au Pôle Léonard de Vinci. J’ai donc aussi pu m’investir dans plusieurs projets associatifs tels que le club école de l’IIM (IIMPACT) et le BDE 2018-2019.

Mon passage dans cette école m’a fait rencontrer beaucoup de personnes d’origines et d’horizons très différents avec parfois des passions qui m’étaient inconnues. Cela m’a appris à être plus curieux pour me faire mon propre avis sur ce qui m’entoure. J’ai aussi appris à toujours vouloir découvrir de nouvelles choses et en apprendre plus sur les sujets qui m’intéressent.

Et après le Mastère DMDA et cette vie étudiante bien remplie ? 

Aujourd’hui, je suis Account Manager dans une petite agence de web-marketing. Mon poste consiste à aider les professionnels à vendre sur la marketplace Amazon. Mes missions principales sont de m’occuper du compte vendeur de mes clients, j’optimise leurs fiches produits avec les bons mots clé et je paramètre leurs campagnes de publicité Amazon Ads.

J’ai pu facilement m’adapter au secteur d’Amazon grâce aux différents cours suivis en DMDA, car le référencement des produits et l’optimisation des fiches produits se rapprochent énormément du référencement naturel (SEO) d’un site internet. Le fonctionnement des campagnes publicitaires Amazon Ads ressemble, lui aussi, comme deux gouttes d’eau au fonctionnement des Google Ads.

Si j’avais des conseils à donner à un étudiant qui s’intéresse au DMDA ? Hmmm… Pour être sûr d’apprécier ses 2 années en Mastère DMDA, il faut savoir être curieux, savoir se faire son propre avis et approfondir ses connaissances personnelles lorsqu’un sujet nous intéresse. Ne pas hésiter à se lancer en freelance à côté des cours. Ça créé des rencontres qui peuvent être très intéressantes pour la suite (opportunités de stage ou de future embauche qui sait ?), ça ramène des sous (élément très intéressant dans la vie étudiante) et de l’expérience !

 

Intéressé(e) par le parcours de Joris ? Découvre le programme du Mastère Digital Marketing & Data Analytics !