Inktober : le défi dessin du mois d’octobre

inktober defi dessin

Un dessin par jour pendant tout le mois d’octobre, c’est le principe de l’Inktober. Découvrez comment participer à ce défi de dessin international lancé par Jake Parker en 2009.

Dessinateurs du dimanche ou illustrateurs professionnels, à vos crayons !

Qu’est-ce que l’Inktober ?

Sans titre671 - Inktober : le défi dessin du mois d’octobre

La liste des thèmes de l’Inktober 2022

Octobre est synonyme de beaucoup de choses : les prémices de l’automne, Halloween, les premières vacances scolaires de l’année, ou encore les Pumpkin Spice Lattés. Pour les dessinateurs, ce mois est surtout l’occasion de se prêter au défi de l’Inktober.

L’Inktober, (habile jeu de mot entre « Ink » – encre en anglais – et « October ») a été lancé en 2009 par le concepteur, illustrateur, et animateur Jake Parker en 2009. Le défi consiste à la base, à produire un dessin par jour en octobre en utilisant uniquement de l’encre et en suivant une série de « Inktober prompts » (des thèmes imposés).

Le défi a très vite pris de l’importance sur les réseaux sociaux, et a naturellement évolué au fil des années. Aujourd’hui, les matériaux utilisés ne se limitent plus à l’encre, et bien qu’il existe une liste de prompts officielle pour l’Inktober, il est également possible d’en suivre d’autres autour de thèmes précis comme la sorcellerie ou les déesses de la mythologie grecque.

Souvent les « prompts » proposés sont vagues, ce qui permet aux participants de se montrer créatifs.

Comment participer à l’Inktober ?

Tout le monde peut participer à l’Inktober, il n’y a absolument aucun prérequis. Pas besoin d’avoir un master en direction artistique ou de sortir d’une école en arts appliqués pour ça ! Que vous soyez dessinateur professionnel ou que vous n’ayez jamais touché à un crayon de votre vie, la seule règle est de s’amuser. L’Inktober est avant tout un moyen d’exprimer sa créativité, de s’améliorer et de se dépasser.

Chaque réseau social a un hashtag Inktober. Vous pouvez donc y participer sur Facebook, Instagram, Twitter, Tumblr, TikTok, etc. Certaines personnes publient même leur expérience Inktober sur Youtube, sous forme de vlog. Les deux réseaux à privilégier restent malgré tout Instagram et TikTok.

Beaucoup d’artistes participent à l’Inktober, y compris Jake Parker :

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Jake Parker (@jakeparker)

Les futurs professionnels de la création digitale de l’IIM participent à l’Inktober

En tant que créatifs, beaucoup d’étudiants de l’IIM Digital School participent à l’Inktober tous les ans et partagent leurs œuvres principalement sur Instagram. Les étudiants du bachelor Jeux Vidéo, du mastère Game Art et du bachelor Animation 3D participent à ce challenge dessin dans le cadre de leur cursus :

« L’Inktober permet aux étudiants de s’entrainer à dessiner bien évidemment, mais surtout de se libérer artistiquement : on peut être créatif sans pour autant passer des heures sur un dessin et illustrer une idée, un mot avec un croquis rapide. » – Ekkarat Rodthong, co-responsable de l’axe Animation 3D

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par FLEX (@flex_dth)

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Moumai (@_moumai_)

Sans titre673 - Inktober : le défi dessin du mois d’octobre

Thème : Forget, d’Antoine Da Cruz (promo 2026)

Sans titre672 - Inktober : le défi dessin du mois d’octobre

Thème : Nice, de Jade Chavaz (promo 2026)

Comment se préparer à l’Inktober ?

Tout dépend de la manière dont vous souhaitez aborder votre Inktober. Pour certaines personnes, un simple stylo peut suffire. Mais si vous voulez réellement repousser vos limites, alors il est préférable de se munir du meilleur matériel possible. De nombreuses vidéos existent sur Youtube et TikTok pour vous aidez à vous préparer en fonction de votre ambition.

En cas de pannes d’idées, n’hésitez pas à vous inspirer d’autres artistes, ou bien à vous attribuer vous-même un thème (l’automne, Harry Potter, mythologie, nature morte…) pour mener ces « prompts » à bien. Varier les styles de dessin ou le matériel peut également être une idée.

Pauline Landais, alumni de la promo 2020 de l’axe Création et Design du mastère Direction Artistique de l’IIM aime se prêter au jeu. Voici comment elle s’y prend :

« Pour m’inspirer et voir vers quels dessins m’orienter, je fais une pige sur Pinterest avec un tableau par jour. Cette année, j’ai suivi la liste officielle de prompts. J’ai fait l’Inktober pour me mettre au défi, voir si je suis capable de m’organiser et de garder le même style de dessin tout au long du challenge. Je publie sur Facebook uniquement, mais je vais y consacrer une rubrique sur mon site. »

Retrouvez les programmes du secteur de la création et du design sur le site de l’IIM Digital School.