Sacha, promo 2020, fait briller sa startup Mouiller le Maillot à la foire d’automne de Paris

startup mouiller le maillot

La foire d’automne de Paris n’est pas uniquement l’occasion de faire une sortie shopping : c’est aussi un excellent tremplin pour les jeunes inventeurs et entrepreneurs. Invitée par Ulule et Who’s Next, la startup Mouiller le Maillot a pu exposer son short de bain étanche aux parisiens.

Mouiller le Maillot, la startup co-fondée par Sacha Fontaine, alumni promo 2020, et ses partenaires Soleïman et Yanis Bakhtaoui, a vu le jour grâce au parcours startup de l’IIM Digital School. Le concept ? Un short de bain à poches étanches, bien pratique quand on ne veut pas laisser ses affaires personnelles sur la serviette de plage.

Mouiller le Maillot, la startup qui propose des shorts de bain aux poches étanches

short bain etanche mouiller le maillot - Sacha, promo 2020, fait briller sa startup Mouiller le Maillot à la foire d'automne de Paris

Mouiller le Maillot, le short de bain fashion aux poches étanches

En rentrant à l’IIM via le programme restart, je n’avais pas grande idée de ce que je voulais faire mais j’étais passionné par les métiers du digital, de création et d’outils en tout genre. Je venais donc à l’IIM pour m’amuser et apprendre, je savais que la suite viendrait naturellement. J’ai fini par choisir le bachelor Communication Digitale & E-business, puis le mastère Stratégie E-business.

C’est mon associé Soleïman qui a eu l’idée de Mouiller le Maillot. Nous cherchions à entreprendre et lancer quelque chose, il est venu me présenter cette idée et on s’est lancés ! Ça lui est venu un été avec sa famille, lorsqu’il devait surveiller les affaires de tout le monde alors qu’ils allaient se baigner.

Étant en études en parallèle, on n’avait pas forcément toute la journée pour s’en charger, le projet s’est donc construit en deux ans. J’ai tout de même eu la chance d’intégrer le parcours startup à l’IIM, et donc j’ai pu être accompagné dans ma réflexion et dans la production de quelques supports. On s’est lancés en crowdfunding sur Ulule au mois d’avril 2021. L’objectif était d’en vendre 100. On en a vendu 191 !

Le domaine du textile nous étant inconnu, on a commencé à avancer avec des petits ateliers en région parisienne pour prototyper le short de bain. On a finalement dû passer par 3 ateliers différents avant de tomber sur un prototype satisfaisant. C’était notre plus gros challenge : chaque terme technique et processus de fabrication nous était inconnu. Il a fallu apprivoiser ce nouveau monde et monter en compétences au fur et à mesure qu’on échangeait avec de nouveaux interlocuteurs.

Le deuxième gros challenge qu’on a relevé, c’est de réussir notre campagne Ulule. En étant en alternance à ce moment là, on avait très peu de temps dans la journée à y consacrer et il fallait être sur tous les fronts (communication, production du maillot, gestion des fournisseurs…). La bonne entente entre nous et la répartition des tâches en fonction de nos profils nous permis de relever ces challenges.

Mouiller le Maillot à la foire d’automne de Paris

Nous étions invités par Ulule et Who’s next, sur le corner des jeunes créateurs français. L’année prochaine, on compte s’inscrire au concours Lépine ! En attendant, la foire d’automne nous a tout d’abord beaucoup inspirés. On a eu des retours constructifs des potentiels consommateurs, c’était la première fois que nous avions l’opportunité de présenter Mouiller le Maillot au grand public.

Cette expérience nous a aussi apporté de la visibilité : on a eu l’occasion de passer sur TF1, Cnews, BFM Business, RMC, France bleu…forcément, ça nous a permis d’augmenter le trafic sur notre site, et du monde sur notre stand au salon. Nous avons ainsi pu réseauter et faire des rencontres. Et puis, on a effectué pas mal de ventes, ce qui n’était pas gagné en novembre !

Là, on est déjà en train de préparer la saison suivante. Les prochains objectifs sont d’avoir un meilleur contrôle sur nos coûts de production et nos partenaires afin de pouvoir distribuer en physique dès cet été confortablement (concept store, distributeurs spécialisés, grands magasins…). En parallèle de ça, on va travailler sur de nouvelles idées autour de la plage et des vacances avec en priorité un modèle féminin.

foire automne paris mouiller le maillot - Sacha, promo 2020, fait briller sa startup Mouiller le Maillot à la foire d'automne de Paris

Mouiller le Maillot avait son stand à la foire d’automne de Paris !

Sacha, product manager diplômé de l’IIM à la fibre entrepreneuriale

J’ai toujours eu cette envie d’entreprendre depuis tout petit. Je vendais mes premières créations graphiques (logos, background et habillages de chaînes YouTube) à 13 ans via des codes audio pour les connaisseurs… Au-delà d’entreprendre, c’est surtout l’action qui me passionne, j’ai toujours eu pour philosophie de lancer des choses et de voir ce que ça donne ! Tant que j’apprends et que j’évolue grâce à ça, le résultat m’importe peu ! Là, j’ai pour ambition de me lancer à moyen terme un SaaS ou quelque chose de plus « digital » qui me ressemble.

mouiller le maillot short bain etanche - Sacha, promo 2020, fait briller sa startup Mouiller le Maillot à la foire d'automne de Paris

Le short de bain aux poches étcnahes existe en plusieurs modèles. Prochaine étape : une gamme pour femmes!

En parallèle de Mouiller le Maillot, je travaille depuis 3 ans dans le groupe BFM, RMC et 01net en tant que product manager et je reprends une formation de développeur full-stack au mois de janvier pour monter en compétence et en légitimité sur ce métier qui me passionne !

Je dirais que le plus important quand on veut entreprendre, c’est de lancer quelque chose rapidement afin de le faire tester par vos proches, quitte à ce que votre produit ne soit pas à la hauteur de vos attentes au début. C’est les retours et l’accompagnement qui vous valident l’idée et vous aident à la développer… Ou vous feront pivoter le cas échéant. Il ne faut pas trop traîner sur la création de documents, de business plan, ça viendra plus tard une fois que vous aurez pu valider votre idée.  Enfin, il faut toujours garder la passion et l’envie d’itérer avant tout, c’est le meilleur moteur pour faire quelque chose de grand qui vous satisfait.

Intéressé(e)s par les métiers du digital et un mastère stratégie e-business ? Retrouvez tous les programmes sur le site de l’IIM Digital School.