Le site dédié à Léonard de Vinci pour le CNRS, développé par l’agence Guillaume, promo 2014

site leonard de vinci agence baltazare cnrs iim - Le site dédié à Léonard de Vinci pour le CNRS, développé par l'agence Guillaume, promo 2014

Guillaume Vergano a lancé son agence digitale, BALTAZARE, en 2014, alors en cinquième année de l’IIM. A l’occasion des 500 ans de la mort de Léonard de Vinci, son équipe a développé un site dédié à l’illustre génie pour le CNRS.

Cette mission a été confiée à BALTAZARE par l’équipe de SagaScience, une collection de dossiers multimédia thématiques produits par le CNRS. SagaScience a choisi de mettre en avant le côté savant de Léonard de Vinci pour les 500 ans de sa disparition, étant donné que le grand public le connaît plus souvent en tant que peintre. BALTAZARE a donc développé un site one page découpé en 9 chapitres classés par ordre chronologique.

L’agence a fait un énorme travail informatif pour s’imprégner de l’univers de Léonard et alors proposer une Direction Artistique inspirée de ses travaux tout en restant moderne et contemporaine.

Le site a été intégré en HTML/CSS/JS et dynamisé sur WordPress afin de faciliter la modification et les ajustements au niveau du contenu. La mise en ligne du site a été effectuée en octobre 2019, après 4 mois de travail.

« Léonard était un grand curieux, il ne se limitait pas à un seul champ d’activité, il voulait tout étudier et tout comprendre du monde qui l’entourait, et ce colossal travail d’observation nourrissait ses travaux d’invention. Je pense que ce sont des qualités et une démarche dont nous pouvons nous inspirer notamment pour la compréhension des besoins de nos clients ou l’étude du comportement des utilisateurs. À l’instar de Léonard, nous continuons d’analyser, tester et apprendre de nos erreurs afin de grandir et avancer. » – Marie, directrice artistique du projet.

« J’ai pu visiter le musée de Léonard de Vinci à Venise, et ce qui a le plus retenu mon attention c’est la simplicité. Les mécanismes sont minimalistes et fonctionnels, créés pour une tâche précise. Quand on progresse dans la visite, machine après machine, on se rend compte que les mécanismes s’additionnent et se complètent pour former des fonctionnalités plus évoluées. On peut y voir un lien avec le développement agile et c’est un excellent enseignement : y aller étape par étape, valider indépendamment chaque fonctionnalité pour arriver ensuite à un ensemble complexe. » – Guillaume, fondateur de l’agence.