Sensitive Pen, un projet réalisé par Cédrine SOCQUET, promo 2022

Sans titre 2 - Sensitive Pen, un projet réalisé par Cédrine SOCQUET, promo 2022

Cédrine SOCQUET, étudiante de la promo 2022 en Innovation Research and Manufacturing, a réalisé un stylo hyper-connecté capable de déterminer comment un enfant tient son stylo.

Cédrine SOCQUET, étudiante de la première promo du mastère IRM de l’IIM

Initialement, je visais un Bac STI2D (Sciences et Technologies de l’Industrie et du Développement Durable). Cependant, étant passionnée d’équitation depuis mon plus jeune âge, j’ai découvert le Bac CGEH (Conduite et Gestion d’une Entreprise Hippique) que j’ai intégré en classe de seconde.
Mon envie d’élargir mes horizons ne s’est pas arrêtée là, et mon goût pour le digital m’a finalement poussée à chercher une formation dans ce domaine.

Ce qui m’a tout de suite plu à l’IIM c’est la découverte en première année des cinq spécialisations que propose l’école (à savoir : Animation 3D, Développement Web, Communication Digitale & E-Business, Jeu Vidéo et Création & Design).

Cette année préparatoire m’a permis d’avoir des bases dans divers métiers du digital, ce que je trouve très enrichissant.

Le programme IRM (Innovation Research and Manufacturing) est pour moi une chance inouïe.

Sans titre 3 - Sensitive Pen, un projet réalisé par Cédrine SOCQUET, promo 2022

En Année 3 j’ai eu le privilège de rejoindre le Parcours Innovation en plus de mon cursus initial qui était l’Animation 3D. C’est donc avec joie que j’ai intégré ce nouveau mastère dont je suis fier de participer à la construction.

Sensitive Pen, un stylo hyper-connecté

C’est dans le cadre d’une thèse réalisée au CRI par Ana PHELIPPEAU (psychomotricienne et doctorante), encadrée par Joël CHEVRIER (professeur et chercheur en physique), que j’ai été chargée de créer un outil de mesure afin de quantifier le geste d’écriture chez l’enfant.

Sans titre 2 1 - Sensitive Pen, un projet réalisé par Cédrine SOCQUET, promo 2022

Il n’existe pas encore d’outils pour observer finement et mesurer l’apprentissage de l’écriture chez l’enfant. L’écriture fait pourtant partie de notre quotidien et est un apprentissage fondamental. Ce retard technologique au sein des professionnels de santé complique notamment les diagnostics et l’identification de pathologies associées à l’écriture.

De nouveaux outils technologiques adaptés pourraient non seulement aider à l’automatisation de récupération de données, ce qui représente un gain de temps considérable, mais aussi à avoir des mesures plus objectives. Car à ce jour les mesures se font “à l’œil » via des enregistrements vidéo.

C’est pourquoi, je me suis lancée avec Ana dans la conception d’un stylo “hyper connecté” c’est-à-dire ayant la capacité de déterminer comment l’enfant tient son stylo, à l’aide de différents capteurs présents directement sur celui-ci.

Pour pouvoir quantifier, mesurer et suivre la maturation du geste d’écriture chez l’enfant en fonction de son développement neuro-psychomoteur au cours d’un test réalisé avec un·e psychomotricien·ne, ce stylo doit avoir la capacité d’enregistrer en temps réel :

  • La trace écrite laissée sur le papier/ la graphie de l’encre (du stylo) sur le papier
  • L’orientation du stylo dans l’espace
  • La position et le nombre de doigts tenant le stylo
  • La pression des doigts sur le stylo
  • La pression de la mine du stylo sur le papier

Un projet en collaboration entre le DVIC et le Motion Lab du CRI : le Sensitive Pen

Le « Sensitive Pen » est un projet né de la collaboration entre le DVIC (De Vinci Innovation Center) et le Motion Lab du CRI (Centre de Recherche Interdisciplinaire, Université de Paris).

Au DVIC (De Vinci Innovation Center) nous avons repris la devise du MIT Media Lab « Demo or Die » ce qui nous motive pour avoir rapidement des démonstrations fonctionnelles de nos projets.

Sans titre 4 - Sensitive Pen, un projet réalisé par Cédrine SOCQUET, promo 2022

J’ai donc créé un premier circuit électronique imprimé (PCB) contenant les divers capteurs nous semblant nécessaire à la réalisation du stylo. Puis j’ai ensuite créé une interface tactile capable de mesurer la pression qu’on exerce dessus. Actuellement je travaille sur une interface graphique pour pouvoir récupérer l’ensemble des données via bluetooth, les interpréter puis les afficher de manière pertinente.

La finalité du projet est d’avoir un prototype fonctionnel pour pouvoir réaliser un premier jet de mesures dans les écoles avec des enfants début 2021. Toutes ses mesures seront ensuite utilisées pour la thèse d’Ana.

Nous pensons également à d’autres ouvertures et domaines d’application futures, comme l’ajout d’indicateurs sonores, lumineux et d’une caméra. Mais aussi à l’utilité d’un tel outil dans le domaine de la rééducation et de la santé au sens large. Et pourquoi pas dans le monde de l’art….

Je tiens à remercier mes encadrants Clément DUHART (fondateur du DVIC) ainsi que Joël CHEVRIER (professeur au CRI) pour leurs conseils avisés, ce sont de très bons professeurs. Mais également Ana avec qui j’ai la joie de collaborer et toutes les personnes m’apportant de nouvelles connaissances techniques.

 

Envie d’en connaître plus sur les projets du nouveau mastère de l’IIM ? Découvre le programme Innovation Research and Manufacturing.