Étudier en Corée : Sébastien, promo 2019, en échange à Kyonggi University

Sébastien Rigaud, promo 2019, revient d’un semestre en Corée du Sud, à Kyonggi University, près de Séoul. Après avoir passé un séjour au Canada au début de ses études, il avait envie de réitérer l’expérience lors de son mastère à l’IIM.

Pendant leur cursus, les étudiants de l’IIM peuvent donner une dimension internationale à leur profil, notamment lors d’échanges académiques avec l’une des universités partenaires de l’école. Sébastien voulait découvrir une culture différente de ce qu’il avait pu connaître jusqu’alors. La Kyonggi University accueille de nombreux étudiants des trois écoles du Pôle Léonard de Vinci. Sébastien a passé son premier semestre de 4e année en Corée du Sud.

La passion du digital

J’ai 24 ans et je suis actuellement en 4e année du Master Communication Digitale & Stratégie Social Media. Je suis passionné de digital, des métiers de l’internet et du graphisme depuis mon adolescence. J’ai intégré l’IIM en 3e année lors de mon Bachelor Chef de Projet Multimédia en spécialisation Communication Digitale en septembre 2016.

J’ai choisi l’IIM car c’est une école de multimédia reconnue et qui présentait une formation qui correspondait à mes attentes.

J’ai déjà eu la chance de partir à l’étranger six mois lors de la deuxième année de mon DUT Métiers du Multimédia et de l’internet à Montréal, au Canada. C’était génial et je ne voulais qu’une chose : repartir. J’ai ainsi eu l’opportunité de repartir à l’étranger et cette fois-ci, je voulais découvrir une autre culture, quelque chose de totalement différent et dépaysant et c’est pour cela que j’ai choisi l’Asie et plus précisément la Corée du Sud.

Coucher de soleil sur Séoul

Kyonggi University : un campus avec les attraits d’une petite ville

J’ai étudié à Kyonggi University, une université basée à Suwon, à 30 km de Séoul. En terme de population, Suwon est la 7e plus grande ville de Corée. C’est un grand campus réparti sur plusieurs bâtiments selon le domaine d’études de chacun. Il y avait aussi deux dortoirs : un pour les filles, un pour les garçons. Ce bâtiment était appelé la Kyonggi Dream Tower et c’est là où nous étions logés. Les infrastructures sportives du campus étaient nombreuses : il y avait des terrains de baskets, baseball, football, une salle de sport et un gymnase. Il y avait aussi plusieurs cafétérias, des cantines et plusieurs supermarchés, appelés «Convenience Stores ».

La tour Namsan à Séoul

Le campus ressemblait vraiment à une mini ville !

J’ai suivi quatre cours lors de mon semestre à Kyonggi University : E-business Marketing, E-business Strategy, Marketing Strategy et Korean Culture. Les cours sont en anglais et sont plutôt intéressants. Il y a quelques projets à rendre, dont des travaux oraux, ainsi que deux phases d’examens : en milieu de semestre, les mid-term et à la fin, les final exams.

Un accueil adapté aux étudiants étrangers

Lors de notre arrivée sur le campus, nous avons été accueillis par notre « buddy », une personne parlant anglais qui est là pour aider du début à la fin du séjour concernant la vie universitaire et la vie quotidienne. Il nous a aidés à remplir les documents d’entrée au dortoir. Quelques jours après notre arrivée, nous avons eu une matinée où tout nous a été expliqué sur la manière dont allait se dérouler notre semestre. Nous avons aussi été réunis dans un restaurant proche de l’université pour rencontrer l’ensemble des étudiants internationaux. Nous avons également eu une journée d’orientation qui nous a permis de découvrir le campus.

Quand vous arrivez à Kyonggi, vous n’êtes pas livré à vous même, il y a toujours quelqu’un pour vous aider, que ce soit votre buddy ou la personne responsable des étudiants internationaux.

Les étudiants coréens sont très accueillants et feront tout pour que vous vous sentiez à l’aise. Certes, il peut y avoir la barrière de la langue, mais ils parlent en majorité bien anglais. Cependant, ils sont parfois timides à l’idée de discuter avec des étrangers.

Quoi qu’il en soit, les Coréens font beaucoup d’efforts et je les ai trouvés très agréables. Pour ce qui est du logement, nous étions donc logés au dortoir sur place, avec des chambres de deux. C’était plutôt petit et il y avait surtout un couvre-feu à respecter, pas de sortie entre 1h et 5h. Mais nous faisions avec et ce n’était pas très cher en comparaison des prix des appartements en ville et à Séoul.

Intégration des étudiants en échange avec leur « buddy », étudiants à Kyonggi University

La vie en Corée du Sud : entre Suwon et Séoul

Le coût de la vie est relativement égal à ce que l’on a en France, moins cher pour certains produits, mais plus cher pour d’autres. Le won est la monnaie locale. Pour ce qui est des transports, le métro est très facile à comprendre, plusieurs applications de mobiles existent. Prendre le bus est un peu plus difficile car certains arrêts ne sont pas traduits en anglais. Il y a un système de carte rechargeable appelé T-Money.

Suwon est une ville très agréable avec des quartiers très animés, comme Ingyedong proche de l’université, très pratique pour sortir quand on n’a pas envie d’aller jusqu’à Séoul. Séoul est une ville magnifique à visiter et facilement accessible.

Le temple bouddhiste Haedong Yonggungsa à Busan

Il y a pas mal de choses à voir à Suwon : la forteresse Hwaseong, des vestiges des JO, le musée des toilettes, Samsung…  Il faut 45mn en transport de l’université jusqu’au centre de Séoul. Il y a énormément de choses à faire et à voir : le quartier branché de Myeongdong ou encore Hongdae, prendre un verre à Itaewon, le quartier d’expatrié, le Palais Gyeongbokgung, le mont Bukhansan, la Namsan Tower, Gangnam, goûter le barbecue coréen et le soju… Bref, vous n’aurez jamais le temps de vous ennuyer !

Voyager et découvrir les différents aspects de la vie coréenne

Pendant mon séjour, j’ai pu voyager et découvrir différentes facettes de la Corée du Sud. Bien évidemment je suis allé à Séoul, une superbe ville. Mais j’ai aussi découvert Busan, une ville portuaire très importante avec ses plages et ses fruits de mer, dont le fameux poulpe vivant – Sannakji. J’ai également fait étape à Jeju, une île au sud de la Corée du Sud, réputé pour ses paysages volcaniques, mais aussi ses plages.

Visite du Mont Bukhansan près de Séoul

C’est là où tous les jeunes mariés coréens se rendent pour célébrer leur nuit de noces. Voyager en Corée est très simple, car c’est un petit pays et les moyens de transport sont multiples et abordables. Attention tout de même à la météo, il fait très chaud en été et très froid en hiver, jusqu’à -15 C parfois !

Des conseils ?

N’ayez pas peur et si vous avez la possibilité de partir à l’étranger, foncez ! Ce sont des expériences inoubliables, enrichissantes, dont vous vous souviendrez toute votre vie et vous serez fier de vous d’avoir fait ce grand pas. C’est aussi une expérience qui vous fera grandir et découvrir un nouveau pays, une nouvelle culture et vous fera rencontrer pleins de nouvelles personnes !

Dans les villes coréennes, le contraste entre l’architecture ancienne et nouvelle se remarque distinctement.