Étudier en Finlande : Pierre, promo 2019, en échange à Helsinki

une pierre munin - Étudier en Finlande : Pierre, promo 2019, en échange à Helsinki

Pierre Munin  vient de passer un semestre dans une université finlandaise, la Laurea University of Applied Sciences à Leppavaara. Il a choisi de passer sa 4e année à l’étranger afin d’améliorer son anglais et de s’ouvrir à l’international.

À l’IIM, 30% des étudiants effectuent plus de 6 mois à l’étranger dans les 16 universités partenaires de l’école ou en stage. Afin d’avoir une expérience internationale, Pierre Munin a décidé de partir en Finlande, tout d’abord par appétence pour la culture locale, mais aussi pour développer son anglais, un atout important sur un CV. Située à quelques minutes de la capitale, l’université des sciences appliquées Laurea propose un cursus complémentaire de celui de l’IIM.

La découverte de différents métiers à l’IIM

J’ai 21 ans et je suis en 4e année, promo 2019 de l’axe Création et Design. Après un BAC ES, j’ai choisi l’IIM, car cette école offrait l’apprentissage de plusieurs axes de métiers avant de faire son choix. En sortant du lycée, je voulais être développeur de site web. Après la première année, j’ai finalement décidé de m’orienter vers la communication visuelle et la direction artistique. C’était un axe plus adapté à mes envies et à mon savoir-faire.

Cette année, j’ai choisi le parcours international. C’est une expérience qui permet d’étudier un semestre à l’étranger et d’y effectuer un stage.

De nos jours, je pense qu’il est essentiel d’être ouvert à un environnement et à des entreprises étrangères. L’amélioration de l’anglais était aussi une nécessité et une envie. Cela me permettait de rencontrer des étrangers.

Compléter sa formation en Finlande

J’ai étudié à l’université Laurea University of Applied Sciences à Leppavaara, située à quinze minutes du centre d’Helsinki. Le campus est à échelle humaine, moderne et bien entretenu. Des infrastructures sportives sont disponibles autour de l’université moyennant un abonnement. Les pays nordiques m’ont toujours attiré et c’était une chance pour moi de découvrir cette culture. J’ai complété ma formation et amélioré mes compétences dans le développement web (HTML, CSS, Ionic), en particulier dans le domaine de l’application mobile.

Au cours de mon semestre, j’ai aussi pu découvrir le Hacking et la Sécurité sur internet. Ce sont deux domaines qui diffèrent complètement de mon expertise principale. Les cours dispensés étaient très différents et en même temps complémentaires de ceux de l’IIM. J’ai choisi d’étudier le design d’application mobile, mais plus en relation avec le code. Ces cours se suivaient en ligne et je devais les suivre chaque semaine et rendre un travail pour chacune d’elles.

J’étudiais aussi le ‘Design Thinking’ qui consiste à réaliser un nouveau concept de service pour une entreprise. J’ai également choisi d’apprendre le finnois et la culture finlandaise. Ces choix ont été très instructifs et enrichissants.

Helsinki 2 - Étudier en Finlande : Pierre, promo 2019, en échange à Helsinki

La Cathédrale luthérienne d’Helsinki

Tous les cours étaient donnés en anglais. Les méthodes de travail étaient très différentes car je n’avais jamais suivi de cours en ligne. J’ai apprécié cette méthode, elle permet de s’organiser soi-même. J’ai aussi découvert que l’enseignement finlandais est beaucoup plus souple et pédagogue qu’en France. Les travaux se font souvent en groupe et le but est d’apprendre et de comprendre ce que l’on nous enseigne.

La méthode d’enseignement ne se base pas sur les notes. Les examens étaient continus, nous avons juste eu des tests plus importants en fin de semestre.

Au cœur de la culture finlandaise

Il existe une association, « Laureamko », qui s’occupe de tous les évènements de l’école (sorties découvertes, voyages, soirées, etc.). Elle organise beaucoup d’évènements pour les étudiants étrangers qui permettent de découvrir la Finlande et aussi de s’amuser. C’est en partie grâce à cette initiative que vous pouvez faire beaucoup de rencontres. Sur le campus aussi, j’ai pu me faire des amis. Tous les étudiants étrangers d’Helsinki participent aux mêmes activités et sorties grâce à l’organisation ESN qui s’occupent des étudiants Erasmus pour que leur séjour se passe au mieux.

L’accueil sur place s’est très bien déroulé. Nous étions environ 170 étudiants internationaux, l’université était donc bien organisée pour nous recevoir et nous faire découvrir l’école. J’ai noué des liens avec des étudiants locaux à travers une matière où les étrangers devaient travailler avec les Finlandais. C’était une très bonne expérience.

J’ai aussi rencontré des Finlandais non-étudiants lors de sorties, desquels j’étais très proche. Il est très simple de faire des rencontres et de nouveaux amis, surtout lorsque l’on est étranger.

Hockey match 2 - Étudier en Finlande : Pierre, promo 2019, en échange à Helsinki

Le Hockey sur glace, l’un des sports les plus populaires en Finlande

Il n’y avait pas vraiment de journée type, car on pouvait organiser notre travail sur la semaine grâce aux cours en ligne. Mais la plupart du temps, j’allais à l’université le mardi, mercredi et jeudi, et le vendredi, et les week-ends, je travaillais les cours en ligne. Le soir, je sortais avec mes amis à Helsinki dans les nombreux bars qui existent.

La vie à Helsinki

J’habitais très près du centre d’Helsinki (10min en tramway), ce qui était très pratique. Le coût de la vie est relativement le même par rapport à quelqu’un qui habite dans le centre de Paris. Quand tu sors en ville, les boissons coûtent entre 3,50 euros et 7 euros, en fonction de là ou vous vous trouvez (quartier de Kallio ou centre-ville). Je payais 750 euros par mois pour un studio de 19m2 et bien placé que j’ai trouvé sur le site internet Housing Anywhere.

Si vous souhaitez partir en Finlande, il faut vite vous inscrire sur la plateforme HOAS qui vous permettra d’avoir un logement étudiant pas cher. Je n’ai pas eu la chance d’en avoir un car les places sont très limitées.

Les transports en commun sont nombreux dans Helsinki et dans les trois régions environnantes. Il existe des tramways, des bus, le métro et des trains de banlieue. Les infrastructures sont très modernes et les transports ne sont jamais en retard ! La carte de transport pour se déplacer partout et sans contrainte coûte environ 200 euros pour 4 mois.

Helsinki2 2 - Étudier en Finlande : Pierre, promo 2019, en échange à Helsinki

Globe-Trotter

J’ai beaucoup voyagé également. Les pays qui entourent la Finlande sont accessibles en bateau et à très bon prix. J’ai donc pu visiter Stockholm en Suède, St Petersburg en Russie ou encore faire un road trip dans les pays baltes en louant une voiture.

Un des plus beaux voyages que j’ai pu faire était celui en Laponie organisé par l’université, une expérience inoubliable.

Je vais repartir en mars pour un stage à Londres. Après mon master, je souhaite vraiment travailler à l’étranger. J’adore découvrir les différentes cultures à travers le monde et être immergé dans un nouveau pays.

Laponie 2 e1520585903258 - Étudier en Finlande : Pierre, promo 2019, en échange à Helsinki

Chien de traineau en Laponie

Si vous avez peur de partir seul, dites vous que tous ceux qui arrivent sont comme vous et cherchent à rencontrer des gens. Il est impossible que vous ne vous fassiez pas de rencontre dans la première semaine ! Tout est organisé pour que les étudiants étrangers qui arrivent seuls trouvent leur place et se sentent à l’aise. Si vous êtes un minimum aventurier, vous allez adorer la Finlande, ses paysages et les voyages que vous allez faire dans les pays nordiques.