Comment réaliser un film de communication publicitaire en 4 jours ?

faire film communication publicitaire iim - Comment réaliser un film de communication publicitaire en 4 jours ?

Plusieurs fois par an, les étudiants de l’IIM sont amenés à participer à des modules en groupe pour les sensibiliser à des disciplines différentes de leur cursus habituel. Plusieurs teams d’étudiants de la promo 2020 de l’axe Création & Design ont pu réaliser un court film de communication publicitaire.

Animé par Chantal Danet, Chef Agency Producer qui a travaillé dans de nombreuses agences au cours de ses 30 ans de carrière, le module a permis notamment aux futurs professionnels de la création digitale de se sensibiliser à la conception de films de communication, un type de contenu aujourd’hui incontournable.

Chantal Danet tient également des cours magistraux sur l’aspect juridique des contenus et sur la propriété intellectuelle en complément de ce module : des notions très importantes pour les futurs chefs de projets de l’IIM

Les enjeux de la réalisation d’un film de communication

Pour Chantal Danet, le module comprend deux enjeux fondamentaux pour les étudiants :

  • Se situer dans la chaîne de valeur du film de communication

Pour réaliser un tel film, il faut avant tout apprendre à dissocier la conception, la réalisation et la production. Dans le monde professionnel, il n’y a pas un seul groupe qui travaille sur ces trois aspects à la fois, et il est important que les étudiants prennent conscience qu’on ne réalise pas un film seul. Mais le module les familiarise avec ces trois étapes en leur faisant porter toutes les casquettes. De même, durant le module, ils ont pris le point de vue des clients, de l’entreprise et du réalisateur à fois, pour bien appréhender l’ensemble des postes impliqués dans le développement d’un film de communication.

  • Analyser un brief et y répondre dans les contraintes du film de commande 

Les films de communication sont des commandes faites par des annonceurs et entreprises. Elle répondent à un besoin précis. Les étudiants ont donc été amenés à apporter une réelle réflexion par rapport aux besoins des clients potentiels sans pour autant perdre leur créativité. Il devaient recentrer leurs idées, les adapter à la fois aux clients et à la cible, et ne pas s’éparpiller. Selon Chantal Danet, plus la création est contrainte, plus elle est productive.

Développer un film de communication de A à Z

Les étudiants ont donc dû, en 4 jours seulement, assurer tous les postes et les étapes du développement d’un film de communication. Tout le long de l’année, les étudiants de la promo 2020 de l’axe Création & Design ont réalisé des projets en se basant sur une marque centenaire de leur choix. Le film de communication élaboré lors du module devait donc s’appliquer à cette marque. Il était important de bien saisir l’identité de la marque, mais aussi les attentes de sa cible pour réaliser un film 100% pertinent.

Parmi les étapes de la réalisation du film, les étudiants ont dû constituer un dossier avec l’objectif de l’annonceur, le découpage technique de leur film et le script. Ils devaient aussi expliquer leurs choix de leviers émotionnels, c’est-à-dire l’ensemble des actions visant à tirer parti des émotions de la cible.

Certains étudiants ayant décidé d’incorporer une voix off ont donc dû faire de l’acting et de la direction d’acteur. Pour le casting, ils sont majoritairement partis chercher du côté de leurs connaissances, la limite de temps ne leur permettant pas d’organiser un casting de plus grande ampleur. Chantal Danet rappelle d’ailleurs qu’il est essentiel de savoir adapter sa création à son planning et à ses moyens.

Enfin, pour alimenter leur film, les étudiants ont effectué beaucoup de recherches : recherche d’image, de musique et de sound design, mais aussi recherche littéraire. Un exercice qu’ils ne sont pas toujours habitués à faire, et qui leur a beaucoup plu et leur a permis de développer leur vision esthétique.

Bilan du module : le plein de compétences techniques et personnelles

Un annonceur qui met en avant un film de communication a beaucoup plus de chances de retenir l’attention de sa cible. De ce fait, être capable de réaliser un tel film, d’en comprendre les étapes et de savoir gérer les artistes qui y contribuent est un indispensable pour les futurs professionnels du digital. Si les étudiants étaient déjà familiers avec le montage vidéo ou le motion design, ils ont pu, lors de ce module, acquérir une plus grande agilité technique.

En terme de compétences personnelles, les étudiants ont réellement pris conscience des enjeux de l’Art Direction et de l’importance de savoir s’adapter à une cible. Ils ont élargi leurs connaissances artistiques, et appris à organiser leurs idées. Chantal Danet leur a apporté une vision pragmatique de la conception d’un film de communication, pour les préparer à travailler avec des contraintes.

Les étudiants ont énormément apprécié ce module, qu’ils ont approché avec passion et plaisir. Ils ont aussi appris à avoir du recul par rapport à eux-même et à faire preuve d’introspection, étant donné que certains s’intéressaient à une cible proche de leur propre démographie. Chantal Danet souligne l’avantage que la transversalité de l’IIM apporte aux étudiants, car ils sont ainsi formés à la fois à la communication et au digital.

  • Deux travaux ont particulièrement retenu l’attention de l’intervenante :

Projet Petit Bateau 1 : Julia Ancel, Baptiste Billioud et Charlotte Runel

Projet Champion 1 : Thomas Rochelemagne, Fabrice Delly, Jonhatan Deekwe

Intéressé(e)s par les métiers du digital ? Retrouvez tous les cursus sur le site de l’IIM, Grande Ecole du Digital.